Cet article date de plus de sept ans.

Bénévolat : les seniors s'engagent !

écouter (5min)
L’étranger n’attire pas que les jeunes. Ils sont quelques 3.500 retraités à être inscrits dans les fichiers de l’association Agir ABCD, en attente d’une mission de bénévolat en France mais aussi, pour beaucoup d’entre eux, à l’étranger.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Christina Gierse © Photo : DR)

Entretien avec Christina Gierse, rédactrice-en-chef de Vivre à l'Etranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama.

Il s’agit d’une association apolitique et aconfessionnelle, reconnue d’utilité publique. A l’étranger, elle réalise environ 400 missions par an, de 45 jours en moyenne. Agir ABCD regroupe 3500 adhérents, tous retraités, âgés de 55 à 88 ans. D’après son porte-parole Philippe Aubert, 30 % d’entre eux sont d’anciens enseignants. Pour le reste, ces retraités bénévoles viennent de tous les milieux : artisans, médecins et même un ancien ambassadeur de France. Seul impératif : avoir un certificat médical en règle.

L’association intervient beaucoup en Asie du Sud-Est et en Afrique. Les missions proposées portent sur l’enseignement, la santé, la culture… A titre d’exemple, les retraités bénévoles ont joué un rôle clef d’observateurs électoraux lors des premières élections libres dans les pays baltes, dans les années 90. On leur doit aussi la remise en état d’une bibliothèque francophone au Vietnam et d’un hôpital à Madagascar.

Philippe Aubert, qui affiche 80 printemps, explique qu’aider les autres permet de ne pas focaliser sur ses petits bobos ! Plus sérieusement, le bénévolat est une manière de se sentir encore utile, de mettre ses compétences au service d’autrui et de découvrir du pays.

Toutes les compétences sont les bienvenues, même si actuellement on manque d’artisans : électriciens, plombiers, menuisiers…Les informaticiens, professionnels de santé et experts en création d’entreprise sont également recherchés. Petit conseil : lorsque vous vous inscrivez, n’oubliez pas d’indiquer vos hobbies. Un ancien directeur financier passionné d’apiculture a été missionné au Burkina Faso, à la demande du gouvernement burkinabé, afin d’y développer l’élevage d’abeilles.

Aller plus loin

Lui écrire

Agir ABCD, l'Association générale des intervenants retraités

Retrouvez ce dossier sur Vivre à l'Etranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.