Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... Le GCO: le projet de grand contournement de Strasbourg

Alors que la ZAD de Kolbsheim a été évacuée, focus de franceinfo sur le projet auquel s'opposent les zadistes: la construction d'une rocade autoroutière à l'ouest de Strasbourg.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un bulldozer dans la ZAD du Moulin, à Kolbsheim (Bas-Rhin). 
Un bulldozer dans la ZAD du Moulin, à Kolbsheim (Bas-Rhin).  (Vincent Roy / France 3)


Le projet de grand contournement ouest de Strasbourg est un projet d'autoroute à péage, l'autoroute A355.

L'idée est de contourner Strasbourg par l'ouest, pour délester l'autoroute A35, qui traverse l'agglomération.

Le projet, évoqué dès les années 70, régulièrement abandonné avant d'être relancé à la fin des années 90, prévoit désormais 24 kilomètres d'autoroute, payante donc, sur deux fois deux voies avec deux raccordements: au Nord, avec l'A35 et avec l'A4, au Sud avec l'A35 et l'A352.

22 communes sont concernées par le tracé. Le coût du projet est évalué à 553 millions d'euros.

Une mise en service en théorie prévue fin 2020

Le projet a été plusieurs fois reporté, puis relancé, avec un nouvel appel d'offre en 2014, sur fond de mobilisation d'associations de défense de l'environnement, de riverains et d'élus locaux.

Arcos, filiale du groupe Vinci, est désormais titulaire d'un contrat de concession conclu avec l'Etat en janvier 2016. D'une durée de 54 ans, le contrat porte sur la conception, le financement, la construction, l'exploitation, l'entretien et la maintenance de l'autoroute.

En janvier dernier, un décret du premier ministre a prorogé, pour huit ans, la durée de validité de la Déclaration d'utilité publique du projet. La première avait été signée dix ans plus tôt.

En juin dernier, une commission d'enquête a émis un avis défavorable au projet, après deux avis défavorables du conseil national de la protection de la nature. Etaient évoquées les craintes d'augmentation des niveaux de pollution, d'impacts sur la consommation d'espaces agricoles et d'atteintes aux espèces protégées.

Depuis, le Conseil départemental de l'environnement et des risques technologiques du Bas-Rhin s'est dit favorable au lancement des travaux. Le préfet de la région y a fin août donné son feu vert.

Un bulldozer dans la ZAD du Moulin, à Kolbsheim (Bas-Rhin). 
Un bulldozer dans la ZAD du Moulin, à Kolbsheim (Bas-Rhin).  (Vincent Roy / France 3)