En route vers Paris 2024, France info

En route vers Paris 2024. À la découverte du cyclisme sur route

Chaque semaine, Cécilia Berder, membre de l’équipe de France d’escrime, nous invite à découvrir un sport olympique avant de l'admirer lors des Jeux de Paris en 2024.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La française Jeannie Longo prend la tête et gagne la médaille d\'or du cyclisme sur route dans le 100km féminin au Jeux olympiques d\'Atlanta aux Etats-Unis en juillet 1996
La française Jeannie Longo prend la tête et gagne la médaille d'or du cyclisme sur route dans le 100km féminin au Jeux olympiques d'Atlanta aux Etats-Unis en juillet 1996 (MAXPPP)

Le Tour de France 2018 à suivre  jusqu’au 29 juillet

Les amateurs de vélo ont sûrement en mémoire les grands vainqueurs du Tour de France. Mais citer les derniers champions olympiques peut parfois être un peu plus compliqué.

Pourtant de grands coureurs ont inscrit leur nom au palmarès olympique, tels Fabian Cancellara, Bradley Wiggins, Greg Van Avermaet ou encore Alexandre Vinokourov. Chez les femmes, la légende du cyclisme tricolore, Jeannie Longo, aura marqué l’histoire de son sport avec quatre médailles olympiques.

La place du vélo aux Jeux

Les épreuves de VTT, de BMX et de cyclisme sur piste restent plus connues du monde olympique. Le cyclisme sur route aux Jeux propose deux épreuves : un contre la montre et une course en ligne. Les épreuves se déroulent sur 2 jours, évidemment bien loin des 21 étapes du Tour de France.

Pour la course en ligne, c’est en moyenne 250 kilomètres pour les hommes, 150 pour les femmes. Le format de la course dépend de la ville hôte. A Londres en 2012, la course était très plate, à Rio en 2016, c’était une affaire de grimpeurs. A Tokyo pour les Jeux de 2020, le parcours devrait aussi favoriser les puncheurs avec plusieurs ascensions autour du Mont Fuji.

Pour les Jeux de Paris en 2024, le tracé n’est pas encore définitif, mais le projet de parcours devrait en première partie faire la part belle aux grands monuments de Paris avant que les coureurs ne filent dans les Yvelines pour se bagarrer dans les côtes de la Vallée de Chevreuse.

Le cyclisme sur route, un sport d’équipe 

Les équipes aux Jeux sont plus petites que sur les grands tours. Seulement  4 ou 5 coureurs, au lieu de 8 habituellement. C’est plus difficile de contrôler une course ou de protéger un leader à moins de collaborer avec un autre pays.

Autre différence majeure avec les grands tours célèbres que sont le Giro en Italie, la Vuelta en Espagne, le Tour de France bien sûr : les athlètes défendent les couleurs de leurs nations et non pas celles de leurs sponsors.

Enfin, à l’image du célèbre maillot jaune pour le vainqueur du tour, du maillot à pois pour le meilleur grimpeur ou du maillot arc-en-ciel pour le champion du monde, il n’existe pas de maillot distinctif pour le champion olympique. Le vainqueur des Jeux a "simplement" le plaisir de ramener chez lui une médaille d’or olympique.

La française Jeannie Longo prend la tête et gagne la médaille d\'or du cyclisme sur route dans le 100km féminin au Jeux olympiques d\'Atlanta aux Etats-Unis en juillet 1996
La française Jeannie Longo prend la tête et gagne la médaille d'or du cyclisme sur route dans le 100km féminin au Jeux olympiques d'Atlanta aux Etats-Unis en juillet 1996 (MAXPPP)