En direct du monde, France info

Pénurie d'essence au Nigeria, le premier producteur de pétrole en Afrique

Depuis des mois, les files d'attente sont interminables devant les stations-services nigérianes. Étonnant paradoxe pour l'un des plus gros producteurs de pétrole au monde.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Station service à Lagos au Nigéria © Maxppp)

La situation est devenue critique ces derniers jours dans les rues de Lagos, la crise atteint son apogée. Les Nigérians doivent patienter plusieurs heures pour accéder aux stations-services, ce qui cause d'interminables files de voitures, d'énormes embouteillages, et donc des tensions entre conducteurs.

C'est un très mauvais souvenir qui refait surface dans le pays. Les pénuries d'essence étaient courantes au Nigeria dans les années 2000, mais elles avaient cessé de 2010 à 2015. Le pays produit beaucoup de brut, certes, mais paradoxalement, il n'a pas assez de raffineries pour le transformer.  Du coup Lagos est contraint d'exporter son pétrole, et de réimporter l'essence, achetée sur les marchés internationaux. Essence subventionnée, afin que les Nigérians puissent bénéficier des richesses de leur sous-sol. Mais cette subvention coûte très cher à l'Etat, et en ce moment les caisses sont vides, en raison... de la chute des prix du pétrole. C'est donc un cercle vicieux qui fait beaucoup de dégâts au Nigeria.

Avec Julie Vandal, correspondante de france Info au Nigéria

(Station service à Lagos au Nigéria © Maxppp)