Cet article date de plus de huit ans.

Le Népal entame lentement sa reconstruction, deux mois après le séisme

La conférence sur la reconstruction vient de se tenir à Katmandou. Les donateurs internationaux ont promis près de 4 milliards d'euros aux Népalais.
Article rédigé par Alexis Morel
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 70 min
  (Plusieurs ministres encadrent le chef du gouvernement népalais, Sushil Koirala, lors de la conférence sur la reconstruction du Népal du 25 juin dernier © Navesh Chitrakar/Reuters)

Le 25 avril dernier, le séisme causait la mort d'au moins 8.800 personnes au Népal, et de très importants dégâts matériels. Les Népalais devraient pouvoir compter sur près de 4 milliards d'euros pour reconstruire les 500.000 maisons et bâtiments publics détruits dans la catastrophe, soit environ la moitié de la somme qui serait nécessaire pour la relance du pays.

Toits de tôle et abris en bois

Selon l'ONU, 2,8 millions de victimes ont encore besoin d'une aide humanitaire, que ce soit pour se soigner, se loger ou se nourrir, soit 10% de la population. Et près de 400 camps, organisés dans des écoles ou sur de petits terrains vagues, accueillent ceux qui ont perdu leur toit. Pour le reste, l'urgence a laissé place à la reconstruction qui est opérée pour l'instant avec de faibles moyens. Des abris temporaires en bois ou avec quelques tôles ondulées pour les plus chanceux. De quoi se protéger de la pluie pour quelque temps...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.