Cet article date de plus de sept ans.

Le gouvernement du Québec veut obliger les médecins à soigner plus de patients

écouter (70min)
Les députés de la province examinent à partir de ce mardi un projet de loi polémique. Il prévoit notamment de contraindre les généralistes à soigner au moins 1.000 patients par an. Les fédérations de médecins y sont formellement opposées.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le gouvernement du Québec veut obliger les médecins à soigner plus de patients © Maxppp)

Avec cette loi, le gouvernement provincial veut faciliter et accélèrer l'accès aux soins, car il est devenu très difficile de voir un généraliste au Québec. Un Québecois sur sept n'a pas de médecin de famille, du coup les urgences des hôpitaux se retrouvent très souvent engorgées, avec des délais d'attente à rallonge.

Mais les fédérations de médecins sont vivement opposées aux solutions préconisées par les autorités, d'autant plus que le ministre de la santé ne les épargne pas. Il est allé jusqu'à les traiter de paresseux, affirmant qu'ils ne travaillaient qu'un tiers de l'année. Un constat démenti formellement par les généralistes. Ils estiment de leur côté qu'il est impossible de suivre 1000 patients par an quand on soigne des toxicomanes ou des personnes âgées, qui requièrent des consultations assez longues. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.