En Espagne, le festival Sonar fête ses 30 ans et réfléchit à l’irruption de l’intelligence artificielle dans l’électro

Au programme du festival qui a débuté jeudi, des artistes et des DJs du monde entier mais aussi de la musique produite par l'intelligence artificielle.
Article rédigé par franceinfo - Henry de Laguérie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des festivaliers assistent au festival Sonar à Barcelone le 18 juin 2022. (PAU BARRENA / AFP)

A Barcelone, en Espagne, le Sonar, le prestigieux festival de musique électronique, fête ses 30 ans, et réunit depuis jeudi 15 juin des artistes et des DJs de toute la planète, mais aussi de la musique produite par l'intelligence artificielle.

Les festivaliers pourront notamment assister à un concert de l'artiste luxembourgeois Francesco Tristano, accompagné d'une intelligence artificielle, qui jouera aussi. Le compositeur, habitué du Sonar, était réticent au départ, mais il s'est laissé séduire finalement par l'IA.

"Cela va changer notre discours"

"Plutôt que de nous remplacer, nous, les musiciens physiques, ça va nous donner des idées pour aller plus loin dans notre travail, explique-t-il. Quand la pédale est arrivée sur les pianos, on voit les premiers compositeurs qui écrivent "pédale" dans la partition ! Donc ils ont eu des idées pour changer leur musique, pour changer leur sons : cela va être la même chose, c'est à dire qu'on aura de nouvelles idées et ça va, je pense, sensiblement changer notre discours."

L'intelligence artificielle est déjà très présente dans la musique : elle permet d'élaborer des playlists, de créer des morceaux ou même reconstituer la voix de chanteurs disparus. Mais cette révolution pose aussi de nombreuses questions, qui seront débattues pendant le festival. Le secteur appelle en tout cas à une régulation.

Le festival demeure une référence de l'électro

Le Sonar reste le festival de référence de la musique électronique : au départ, en 1994, il s’agissait pourtant d’un sacré pari. A l'époque, la musique électronique est la chasse gardée du nord de l'Europe, alors que les jeunes ne voyageaient pas aussi facilement que maintenant. Trente ans plus tard, tout a changé : les festivals se sont multipliés en Europe et se livrent une guerre féroce. Mais le Sonar reste la Mecque de l'électro : 120 000 personnes dont la moitié d'étrangers sont attendues, et Sonar entretient aussi une relation particulière avec la France.

"Le moindre nouveau courant musical lié à l'électronique en France était présent au Sonar, explique son fondateur, Enric Palau. C'est le cas de Jean-Michel Jarre, de l'ami Pedro Winter. C'est le cas aussi de Laurent Garnier, des Daft Punk ou de Justice en son temps. On a une relation passionnelle avec les artistes français !" Pendant ces trois jours de fêtes, parmi la centaine d'artistes, on retrouvera Aphex Twin, pionnier de l'électro mais aussi les Françaises Sabrina Bellaouel ou Chloé Caillet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.