En direct du monde, France info

En direct du monde. Au Royaume-Uni, un nouveau sachet de thé écolo fait débat

Au Royaume-Uni, les nombreux consommateurs de thé n'apprécient pas les nouveaux sachets de la marque Yorkshire Tea. Plus écologiques, ils sont aussi plus fragiles et libèrent trop vite les feuilles qui flottent dans la tasse. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une tasse de thé avec une boite de la marque Yorkshire Tea. 
Une tasse de thé avec une boite de la marque Yorkshire Tea.  (TOLGA AKMEN / AFP)

C'est une tempête dans les tasses de thé britanniques. Yorkshire Tea, l’une des marques les plus célèbres du pays, a changé de méthode de fabrication pour amorcer une transition écologique. Les sachets en plastique ont été remplacés par des matériaux plus facilement recyclables, mais ils ne font pas le bonheur des consommateurs car selon eux, ces sachets se désagrègent trop facilement dans la tasse. 

Le sachet ne résiste pas à l'eau bouillante

L’histoire pourrait faire sourire, mais dans un pays qui consomme chaque jour 160 millions de tasses de thé, on ne plaisante pas avec les morceaux de feuilles qui flottent à la surface et qui se coincent entre les dents. Les nouveaux sachets, plus écologiques, ne résistent pas à l'eau bouillante ni aux critiques des consommateurs. Ces derniers jours, le service client de Yorkshire Tea a reçu des centaines de messages, des photos de nuages de lait atomisés, ou encore de petits-déjeuners gâchés. Même les stars de la télévision et du football, comme Darren Fletcher, s’indignent face au désordre. 

Une démarche écologique 

Même si la société Yorkshire Tea présente ses excuses, elle profite, paradoxalement, de la situation. Les derniers documentaires sur l’état de la planète, comme Blue Planet, ont attiré des millions de téléspectateurs et les pétitions, qui appellent les entreprises a boycotter le plastique sont de plus en plus nombreuses. Au début du mois de décembre, plusieurs dirigeants d’entreprises comme Jeremy Darroch, le PDG du groupe Sky ont signé une tribune dans le "Telegraph" pour demander au gouvernement d’améliorer la politique de traitement des déchets. D’énormes quantités de plastique sont aujourd’hui envoyées à l’étranger et terminent dans des sites d’enfouissement en Malaisie, en Indonésie, à Hong Kong ou au Pays-Bas. Yorkshire Tea fait donc profil bas, mais rappelle aux consommateurs son engagement écologique, et sa volonté d’utiliser des matériaux dérivés de plantes.

Le Brexit pourrait affaiblir l'écologie 

La crainte des écologistes et de la gauche, c’est de voir le Royaume-Uni s’éloigner des réglementations européennes mais pour l’instant, les ministres promettent d’être exemplaires. Le gouvernement de Theresa May a été l’un des premiers à décider d’interdire les pailles en plastique et la distribution des poches en plastique dans les supermarchés a déjà chuté de près de 85% depuis l’introduction des sacs payants. Le Royaume-Uni vient aussi de lancer un plan pour restructurer la collecte des ordures. Il y a aujourd’hui plus de 40 systèmes de ramassage de déchets différents avec des critères de recyclage qui ne sont pas les mêmes, en fonction des zones géographiques. L’idée est d’utiliser à terme les résidus alimentaires pour fabriquer de nouveaux emballages en réduisant au maximum l’utilisation de plastique à usage unique et en mettant en place un système de consigne pour les bouteilles ou les gobelets. Le gouvernement souhaite aussi mettre en place un plan avec des consignes pour les canettes.  

Une tasse de thé avec une boite de la marque Yorkshire Tea. 
Une tasse de thé avec une boite de la marque Yorkshire Tea.  (TOLGA AKMEN / AFP)