En direct du monde, France info

COP21 : Marinel, rescapée climatique et porte-parole de la lutte contre le réchauffement

Cette jeune femme de 16 ans a survécu au typhon Haiyan, qui a ravagé les Philippines en 2013. Depuis, elle s'est engagée dans la lutte contre le changement climatique. Elle participe cette semaine à la COP21.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Dégats causés par le typhon Haiyan aux Philippines en 2013 © Maxppp)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Avec Gabriel Kahn, correspondant de France Info à Manille. 

Comme beaucoup de Philippins, Marinel Ubaldo est fille de pécheur. Elle vivait en quasi autarcie dans son village jusqu’au jour où il a été dévasté par le typhon Haiyan, en novembre 2013. A l'époque, la catastrophe a fait plus de 7.300 morts et disparus. En quelques heures, Marinel et sa famille ont tout perdu: leur maison, leurs biens et leurs moyens de production.

C'est cet évènement dramatique qui a convaincu l'adolescente de s'engager dans la lutte contre le changement climatique, en devenant porte-parole de l'ONG Plan International. Invitée de la COP21, Marinel est venue porter un message simple à Paris : elle milite pour que les dirigeants présents à ce sommet reconnaissent que le changement climatique est déjà là et qu’il se fait ressentir non seulement aux Philippines mais aussi ailleurs. "Ce qu’ils vont décider ici durant ce sommet nous concerne tous, souligne-t-elle, et notre avenir ainsi que celui des générations futures dépendra en partie des décisions qui seront prises d'ici le 11 décembre à Paris."

(Dégats causés par le typhon Haiyan aux Philippines en 2013 © Maxppp)