En direct du monde, France info

Au Mexique, les algues sargasses envahissent les plages

Les plages de la péninsule du Yucatán sont en alerte : un million de tonnes d'algues sargasses pourrait s'y échouer cette saison. De quoi impacter considérablement le tourisme local.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un million de tonnes de sargasses sont annoncées sur les plages du Yucatán cette saison.
Un million de tonnes de sargasses sont annoncées sur les plages du Yucatán cette saison. (DAVID HIMBERT / HANS LUCAS)

Toutes les plages de la péninsule du Yucatán sont en alerte. Depuis quelques jours, elles font face à une invasion d’algues sargasses. Un phénomène habituel à cette période de l’année, mais qui inquiète les professionnels du tourisme, secteur-clé de la région.

Un million de tonnes d'algues annoncées cette saison

Un million de tonnes d'algues sargasses sont annoncées sur les plages du littoral d'ici la fin de la saison. Si cela se confirme, il s'agirait de l'invasion la plus importante observée au Mexique depuis l'arrivée de ces algues sur les côtes des Caraïbes, il y a un peu moins de dix ans.

Les plages les plus populaires, comme Cancun, Playa del Carmen et Tulum, réputées pour leur sable blanc et leur mer turquoise, ont vu déferler ces derniers jours des vagues d’algues ocres, dégageant une odeur forte lorsqu'elles se décomposent. Près de 500 kilomètres de littoral sont susceptibles d’être atteints par cette invasion au Mexique.  

Une catastrophe annoncée pour le tourisme

En ce moment, c'est la haute saison sur la côte appelée la Riviera Maya. Au vu des désagréments causés par ces algues, les professionnels du tourisme craignent une désertion des plages. Comme le tourisme est la principale activité économique de la région, ils évoquent déjà des pertes pouvant se chiffrer à plusieurs milliards de dollars.

Les sargasses sont également un fléau pour l’environnement, que ce soit sur les plages, sur les coraux et sur les écosystèmes marins. Leurs effets seraient pires que ceux d’un ouragan. Pour l’heure, le président Andrés Manuel López Obrador a envoyé des militaires nettoyer les plages, pendant que les autorités locales et les groupes hôteliers installent des barrières pour retenir les algues en mer et les empêcher de gagner les plages.

Le changement climatique, principal responsable

Le changement climatique serait le principal responsable de cette prolifération. Les scientifiques considèrent que l’élévation de la température des mers a provoqué un bouillon de culture idéal pour la multiplication des sargasses au large de l’Amérique du sud. Ce phénomène, combiné à un changement des courants expliquerait le déferlement de ces algues au Mexique, dans les Antilles et dans toute la région des Caraïbes.

Certaines entreprises tentent d'en tirer parti, en se penchant sur l’usage que peuvent avoir les sargasses. En projet, par exemple : les utiliser pour fabriquer des briques ou du biocarburant.

Un million de tonnes de sargasses sont annoncées sur les plages du Yucatán cette saison.
Un million de tonnes de sargasses sont annoncées sur les plages du Yucatán cette saison. (DAVID HIMBERT / HANS LUCAS)