En direct du monde, France info

Au Maroc aussi, les sacs plastiques sont désormais interdits

Comme en France, l'interdiction entre en vigueur ce vendredi 1er juillet, pour combattre un fléau écologique dans ce pays. L'enjeu est essentiel pour le Royaume qui accueillera la prochaine conférence climat, la COP22.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Des sacs plastique accrochés aux fils barbelés sur l'autoroute Rabat Meknès © MaxPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La nouvelle loi marocaine est très claire: elle interdit toute production, importation, exportation, commercialisation et utilisation de sacs plastique destinés à l’emballage. 
Le texte prévoit des sanctions sévères: fabriquer ces sacs peut valoir jusqu'à 1 million de dirhams d'amende, soit 100.000 euros. Et en avoir pour les distribuer jusqu'à 50.000 euros!

L'enjeu est évidemment écologique, le Maroc est littéralement envahi par le plastique, tout comme l'ensemble du Maghreb. Mais cette interdiction pose aussi des questions économiques. Le secteur génèrerait 2,8 milliards d'euros et emploierait 14.000 personnes et jusqu'à 70.000 si l'on ajoute les emplois indirects. C'est aussi un secteur largement informel, avec des ouvriers sans qualification qui risquent de perdre leur travail.
 Le gouvernement a prévu un fonds d'accompagnement pour aider les entreprises à se reconvertir vers le biodégradable par exemple. Et il assure que le développement de la filière de recyclage va créer des emplois.

(Des sacs plastique accrochés aux fils barbelés sur l'autoroute Rabat Meknès © MaxPPP)