Cet article date de plus de sept ans.

Laurent Stocker : "Une écriture devient intéressante lorsqu'elle est complexe"

écouter (6min)
Le comédien, sociétaire de la Comédie Française, vient de terminer "Une enfance de Jésus" (Ed. du Seuil) de J.M. Coetzee. "Une sorte de parcours initiatique sur ce qu'est la vie. Un livre qui interroge encore plus après, que pendant la lecture." Quand il tombe "fou amoureux" d'un livre, Laurent Stocker en achète trois ou quatre, et les offre aux personnes qui comptent pour lui.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

"Je prête souvent les livres que j'ai aimé, confie Laurent Stocker. C'est plus fort que moi, il faut que je les partage."

"Une écriture devient intéressante selon lui lorsqu'elle est complexe.
"J'aime bien lire quelque chose que je ne comprends pas! Si je lis Nietzsche, au début je ne comprends rien. Alors je relis. Et petit à petit je saisis l'écriture nietzschéenne."

Le comédien n'a pas de genre favori. Il "tombe amoureux de la langue" ou d'un univers. Il pourrait revenir indéfiniment vers le théâtre de Jean-Luc Lagarce.

"Ce sont des livres qui ont de multiples possibilités de lecture au fur et à mesure d'une vie. Les phrases, qui paraissent simples, sont beaucoup plus complexes qu'on ne le croit."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.