Cet article date de plus de huit ans.

Des écrivains en résidence

écouter (15min)
Tout près de la frontière belge, dans les Monts des Flandres, une maison accueille des écrivains en résidence. Financée par le conseil général du Nord, la Villa Marguerite Yourcenar reçoit les auteurs qui souhaitent se couper du monde pour se consacrer à l'écriture. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

À
l'entrée de la villa de briques rouges, une galerie de portraits en noir et
blanc accueille le visiteur. Elle rappelle que plusieurs écrivains célèbres
sont passés par la villa. François Cheng, prix Femina, Philippe Beaussant de
l'Académie française ou encore Sylvie Germain, prix Goncourt des lycéens. Ce
mois-ci, ils sont trois à occuper la villa, installés dans les studios du premier
étage. Des studios baptisés – hommage à Marguerite Yourcenar – Zélie, Alexis et
Hadrien.

Depuis
l'ouverture de la villa, 250 auteurs y ont séjourné, pendant un ou deux mois.
Chacun reçoit une bourse de 2.000 euros mensuels, financée par le conseil
général du Nord. À la villa, tout est fait pour que les auteurs puissent se
consacrer à l'écriture. Une gouvernante prépare les repas, ils ont une voiture
à disposition et sont logés.

Coupure avec la vie trépidante menée à Paris 

Ceux
que nous avons rencontrés, Olivier Germain-Thomas, Alice Seelow et Marlena
Braester, venaient chercher le calme et la tranquillité. Ils voulaient faire
une coupure avec la vie trépidante qu'ils mènent dans la capitale. Les ouvrages
rédigés par les anciens résidents sont exposés dans les grandes bibliothèques
du salon.

Chaque
livre écrit à la villa est marqué d'une pastille. Mais le directeur de la
villa, Achmy Halley, assure que les écrivains n'ont aucune obligation de
résultat. Même si, évidemment, "on est assez contents, quand certains
livres écrits à la villa Marguerite Yourcenar figurent dans la rentrée
littéraire. On se dit qu'on a été utile"
se réjouit Achmy Halley. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.