Cet article date de plus de sept ans.

"Diamant noir" et "La nouvelle vie de Paul Sneijder"

A l'affiche aujourd'hui : le conseil cinéma de la jeune comédienne Agathe Bonitzer, Thierry Lhermitte en promeneur de chiens au Québec, et les chiffres de la fréquentation avec le décollage réussi d’une comédie française.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Franceinfo (Franceinfo)

Agathe Bonitzer, à l'affiche prochainement de Tout de suite Maintenant de son père  Pascal Bonitzer, s’enthousiasme pour  un polar sorti mercredi : Diamant noir d'Arthur Harari. 

 La nouvelle vie de Paul Sneijder , une comédie ironique et émouvante

Autre film sorti cette semaine, La nouvelle vie de Paul Sneijder de Thomas Vincent avec Thierry Lhermitte et Géraldine Pailhas.

Sous ses airs de comédie, ce film adapté d’un roman de Jean-Paul Dubois dessine le portrait d’un homme à Montréal, miraculé après un dramatique accident d’ascenseur dans lequel sa fille a péri.

 Anéanti, traumatisé, cet ingénieur ne peut compter ni sur sa femme, ni sur ses deux fils, qui le pressent de faire un procès pour les dommages et intérêts. C’est alors que Paul Sneijder choisit de ne pas reprendre son métier. Il va devenir promeneur de chiens au grand dam de sa famille.

 

Avec La nouvelle vie de Paul Sneijder , le cinéaste Thomas Vincent parvient à rester en équilibre entre la comédie ironique - parfois grinçante sur le culte de la rentabilité - et de vrais moments d’émotion, au gré des rencontres entre cet homme paumé et d’étonnants personnages, comme ce collectionneur de nombres premiers. 

Avec une mise en scène qui prend son temps, et d’abord le très beau récit du retour à la vie d’un homme avec, en parallèle, la neige du Québec qui fond, le soleil qui revient. C’est la grande réussite du réalisateur Thomas Vincent. 

 Les salles de cinéma vont-elles résister à l’Euro de football ?

Toute la profession redoute une baisse de la fréquentation pendant un moment. En tout cas, sur la semaine écoulée, plusieurs films s’en sortent très bien. À commencer par Retour chez ma mère . La jolie comédie d’Eric Lavaine avec Josiane Balasko et Alexandra Lamy a déjà séduit près de 650 000 spectateurs en une semaine.

Parmi les nouveautés, ça commence plus doucement

C’est Bienvenue à Marly Gomont qui a le plus attiré :  21 000 billets vendus mercredi pour le film de Julien Rambaldi qui, sous la forme d’une comédie, raconte l’histoire de Kamini et de sa famille. Seule famille d’origine africaine dans ce village picard.

Il y a dix ans déjà, Kamini en avait fait une chanson. Vue des millions de fois, depuis, sur Internet.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.