Cinéma week-end, France info

Cinéma week-end. "Girl", plaidoyer pour la liberté du genre

Caméra d'or du meilleur premier film et prix d'interprétation "Un certain regard" à Cannes, "Girl", le film du belge Lukas Dhont sur la question du genre fera date.     

Victor Polster dans \"Girl\" de Lukas Dhont
Victor Polster dans "Girl" de Lukas Dhont (DIAPHANA DISTRIBUTION)

Dans Girl, la façon dont Lukas Dhont, ce réalisateur belge de 27 ans aborde le sujet du genre, est subtile et dénuée de pathos. Lara a 15 ans, elle est fille dans un corps de garçon. Elle décide de vivre sa vraie identité, aidée par son père, les médecins, ça se passe bien, elle est même admise, à l'essai dans une école de danse classique avec les filles.

Mais changer de sexe, danser avec les autres filles, vivre son adolescence, c'est beaucoup pour Lara, pressée de tout réussir.

Victor Polster transcende l'idée de garçon ou fille, il n'a aucun problème avec sa féminité

Lukas Dhont

C'est ce combat à l'intérieur de son corps qui est porté à l'écran

On partage la souffrance physique de ce personnage, encore garçon, quand il danse sur pointes, comprime ses organes, voulant déjà être une autre, donc elle-même. La performance de Victor Polster, danseur dans la vraie vie, porte le film, il a été choisi parmi 500 candidats, garçons, filles et trans.    

RBG, un documentaire sur la vie de la juge américaine Ruth Bader Ginsburg

Alors que Brett Kavanaugh a fait son entrée à la Cour suprême des États-Unis dans les conditions que l'on sait, faisant basculer la majorité des juges dans le camp conservateur, le documentaire RBG, de Betsy West et Julie Cohen retrace le parcours exceptionnel d'une autre juge de la Cour suprême, une icône libérale.   RBG pour Ruth Bader Ginsburg, surnommée Notorius RBG, comme une rappeuse, 85 ans, et une énergie inébranlable.

RBG est considérée comme une pop star aux États-Unis, elle est brillantissime

Zabou Breitman

Sa vie est un roman, cette femme au physique de petite fille est une guerrière au sang-froid, pleine d'humour, comme avocate, professeur de droit, puis quand elle entre à la Cour suprême, nommée par Bill Clinton en 1993, elle a été de tous les combats pour les droits civiques, l’égalité hommes-femmes, l'une de ses fameuses victoires fut la fin du monopole masculin dans la très réputée académie militaire de Virginie.

Le documentaire est certes agiographique, mais il a le mérite, grâce aux images d'archives, d'éclairer sur des grandes dates de l'histoire américaine. Zabou Breitman prête sa voix à cette figure du droit des femmes, dans la version française de RBG.      

 Impulso d'Emilio Belmonte, un documentaire sur une danseuse de flamenco inclassable   

Rocio Molina Cruz, à l'instar d'Israel Galván chez les hommes appartient à cette génération qui a fait entrer le flamenco dans le XXIe siècle, elle casse les codes. On la suit pendant un long processus de création où, avec ses musiciens, elle cherche dans toutes les directions.

C'est un parcours très personnel d'une femme libre qui clame son homosexualité. Son engagement scénique est tel qu'elle en fait pleurer sa mère. Il y a dans Impulso des moments d'une puissance rare, comme lorsqu'au terme d'une performance improvisée de quatre heures à Séville, Rocio Molina, épuisée, demande encore de la musique pour danser....et un baiser.        

Victor Polster dans \"Girl\" de Lukas Dhont
Victor Polster dans "Girl" de Lukas Dhont (DIAPHANA DISTRIBUTION)