Greenfly, la compagnie verte

écouter (3min)

Une nouvelle compagnie aérienne, écoresponsable, envisage de voir le jour à Orly, en 2023.

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La nouvelle compagnie française Flying Green souhaite décoller à Orly en 2023. (FLYING GREEN)

C’est un projet très ambitieux en pleine crise sanitaire. La création d’une nouvelle compagnie française en 2023, mais une compagnie qui se veut différente. Elle s’appellera Flying Green et souhaite devenir la première compagnie "écoresponsable", un transporteur aérien plus respectueux de l’environnement, qui s’appuiera sur les technologies les plus avancées en matière de réduction des émissions de CO2.

Emploi de biocarburants

Le modèle de cette future compagnie entend s’appuyer sur l’emploi de biocarburants, les SAF, (en anglais sustainable aviation fuel), une flotte d’avions de dernière génération, des procédures opérationnelles plus vertes, au sol et en vol.

Le projet est porté par Pascal Frochot, un ancien d’Air France et d’Air Lib et un jeune entrepreneur de 31 ans, sorti de l’ESTACA, l’école d’ingénieurs aéronautiques. Flying Green projette de démarrer ses activités à Orly avec trois Airbus 320 NEO, au deuxième trimestre 2023.

La rentabilité et la viabilité du business model, qui ne sera pas low cost, auraient été validées par le plan conjointement réalisé avec Airbus. Si le projet sur le papier est séduisant, le plus dur reste à faire. Flying Green, aidée par BPI France, doit maintenant trouver les fonds pour l’achat des avions.

Quelles lignes et à quel prix ? 

Et pour l’heure, plusieurs questions restent en suspens. Sur quelles lignes et surtout à quel prix ? Car si les carburants alternatifs sont séduisants, ils sont beaucoup plus coûteux, et pour l’heure, la filière est inexistante.

Enfin le passager acceptera-t-il de payer plus cher son billet d’avion, si la future Flying Green, sera l’une des rares a utiliser ces SAF, et à contrario, si toutes les compagnies déjà bien établies décident de faire de même.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.