Coca-Cola : "Profiter des Jeux de Paris pour accélérer la transformation écologique"

Près de 140 ans après sa création, la plus célèbre marque de sodas au monde veut proposer plus de boissons sans sucre, et mise sur les Jeux cet été, pour améliorer son image sur le plan environnemental.
Article rédigé par Victor Matet
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Mickaël Vinet, président de Coca-Cola France; (VICTOR MATET / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Coca-Cola naît aux Etats-Unis en 1886, à Atlanta, en Géorgie. C'est un pharmacien, John Pemberton, qui a eu l'idée de "mélanger de l'eau gazeuse à un sirop à base de caféine et d'extraits végétaux, détaille Mickaël Vinet, président de Coca-Cola France. Et le goût a plu."

En France, Coca Cola est apparu en 1919, et dès l'année suivante, la boisson est mise en bouteille dans notre pays. C'est encore le cas aujourd’hui, avec six usines en France. "90% des produits Coca-Cola, servis en France, y sont produits", met en avant Mickaël Vinet. 

85% des Français en boivent moins d'une fois par mois

Dans l'Hexagone, Coca-Cola est présent dans 8 foyers sur 10, mais "85% des consommateurs le consomment moins d'une fois par mois", explique le président de Coca-Cola France. Concernant le partenariat mondial avec les Jeux olympiques et paralympiques, l'histoire dure depuis près de 100 ans et les Jeux de 1928. 

En septembre dernier, Mickaël Vinet est apparu sur une photo sur les réseaux sociaux aux côtés de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra. Certains élus ont dénoncé à cette occasion le fait que la marque accompagne les sportifs alors qu'elle favoriserait l'obésité dans le monde. Le président de Coca-Cola France répond que "la marque propose un large choix de boissons, avec et sans sucre. L'objectif est d'avoir 50% de boissons sans sucre, dans les prochaines années."

Coca-Cola, principal pollueur plastique au monde

Coca-Cola est aussi pointé du doigt par de nombreuses ONG, comme étant le champion du monde de la pollution plastique. "Les Jeux seront l'opportunité pour nous d'accélérer la transformation et de montrer que la circularité des emballages est possible. Nous allons proposer des gobelets consignés . réemployables. Le but : zéro déchet d'emballage sur ces Jeux."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.