Braun fête 100 ans de design

écouter (308min)

Connue pour ses rasoirs, la marque allemande Braun a révolutionné l'histoire du design. Elle fête cette année sa 100e année d'existence. 

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme se rase devant un miroir. (SANNA LINDBERG / MAXPPP)

Braun, la marque allemande d'électroménager, fête ses 100 ans cette année. Notamment connue pour ses rasoirs, cette entreprise qui est aujourd'hui une filiale de Gillette, elle même propriété du géant Procter & Gamble, a été créée par Max Braun en 1921, à Francfort.

"Max Braun est alors ce qu'on aurait pu appeler un jeune entrepreneur, explique Christine Cabon, la directrice de la communication de Braun. Mécanicien, il ouvre un atelier où il propose des produits de son invention, au départ pour un public professionnel, avec des courroies de transmission. Et très rapidement, il invente des nouveaux produits, comme par exemple une radio valise à batterie, son premier succès." Dès le départ, Max Braun a l'intuition qu'il faut réaliser de beaux objets et se concentre sur le design. L'Allemagne connait les grandes années du Bauhaus et Braun en fait sa marque de fabrique...

Dès 1950, la moitié du chiffre d'affaire est réalisé à l'international

Dans les années 1950 et 1960, 50 % du chiffre d'affaires de la société est réalisé à l'international. "A ce moment, les frères Braun ont vu tout l'intérêt aussi d'avoir accès à d'autres marchés et Se sont rapprochés de Gillette, poursuit Christine Cabon. Ce qui a été très intéressant, c'est que cette entreprise américaine a eu l'intelligence de garder l'ensemble des équipes allemandes et de conserver une identité de marque très forte."

"Si le rasage à blanc a perdu un petit peu de sa superbe, poursuit-elle, les hommes ont cependant de plus en plus de produits de produits dans leur salle de bains pour prendre soin d'eux et soin de leurs poils. C'est à dire des produits qui permettent à la fois de se raser, mais aussi de tondre sa barbe, de l'entretenir..."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.