Cet article date de plus de six ans.

Najat Vallaud-Belkacem fait la révolution

écouter (5min)
Une fois encore, Najat Vallaud-Belkacem s'est expliquée, ce mardi matin, sur sa réforme. Vertement critiquée par la droite, mais aussi par une partie de la gauche, la ministre de l’Education nationale martèle son désir d'égalité entre tous les élèves.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Najat VALLAUD BELKACEM aux Assises de l' Ecole et ses partenaires pour les valeurs de la Republique à la Sorbonne, le 12 mai 2015 © Maxppp)

Face à un parterre de professionnels de l'enseignement, elle affiche ce même calme, ce sourire qui la caractérise, outil magique pour balayer en douceur ce qui dérangerait ses projets.

Najat Vallaud Belkacem est venue clôturer les Assises de l'éducation, à la Sorbonne, une vaste consultation lancée après le 11 janvier, pour que persiste ce qui est devenue une appellation contrôlée : le" vivre ensemble".

A l'intérieur des écoles, la ministre a l'intention de décloisonner les choses, les habitudes, les moeurs, pour aboutir à son rêve absolu: une égalité, cette obscession de l'égalité, sa désormais marque de fabrique.

Et pour arriver au bout de ce chemin, peut-être, un jour... elle s'appuie, entre autres, sur le bilan de ces Assises de l'éducation qui ont permis à des milliers de personnes de s'exprimer.

Résultat: une certaine envie de provoquer quelques appels d'air: entre écoles et parents, entre écoles et entreprises, entre la vie entre les murs et celle dans les familles.

Le pic de ces réflexions étant la "réserve citoyenne". Une "réserviste", vous et moi, peut apporter son expérience dans les établissements scolaires, en accord avec les professeurs. Devenir un conteur de vie réelle. 

Si pour Nicolas Sarkozy, la ministre met l'école "en danger", Najat, très appuyé par Manuel Valls, a décidé de persister. De secouer le landerneau de l'éducation.

Attention aux courants d'air trop chauds ou trop froids.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'était comment ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.