Cet article date de plus d'un an.

C'est mon budget vacances. À bord de "l'Hermione", en réparation dans le Pays Basque

Tout l'été, franceinfo vous donne des bons plans pour des vacances à petit budget. Aujourd'hui, nous rejoignons la grande aventure d’un fameux trois mâts en pouvant en plus séjourner au pays basque, nourri logé.

Article rédigé par franceinfo, Grégoire Lecalot
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
: L’Hermione en chantier de rénovation à Anglet, près de Bayonne. (ASSOCIATION HERMIONE-LA FAYETTE)

La cloche de bord de l’Hermione, la frégate de La Fayette, continue de sonner même à sec. À cause d’un champignon qui a attaqué sa coque, elle est en chantier de réparation à Anglet, près de Bayonne. Mais elle accueille toujours des nouveaux bénévoles comme Ailée, venue de Paris qui espère parcourir les mers à bord. En attendant, elle nous guide au cœur de la frégate dans les dortoirs de l’équipage, véritable avant-goût de la vie de marin. "Tout est en bois, c'est nickel et c'est beau, décrit la Parisienne. Il y a de la ferrure et on a chacun un coffre pour ranger nos affaires. On fait beaucoup de chantier collectif, il y a une ambiance qui se crée et qui est vachement chouette."

Alors l’Hermione n’a rien d’une croisière en transat. À bord, tout le monde participe à tout : de la manœuvre des 30 km de cordages et des 17 voiles, à la vaisselle ou encore au transport du lest en gueuses de fontes. Mikael, nouveau bénévole bayonnais, vient de recevoir le fameux T-shirt rouge de l’équipage alors il n’a qu’un mot : "Fier ! Je connaissais le bateau mais pas l'histoire du bénévolat et l'asso. Depuis que j'ai su, j'y suis tous les week-ends. Humainement c'est fou, c'est une famille on va dire."

Un monde de la marine accessible à tous

Une condition pour être bénévole sur l’Hermione : adhérer à l’association Hermione La Fayette (30 euros en individuel). Puis, il faut venir à Bayonne, et le reste est pris en charge explique Chantal Thouvenot, chargée de la vie associative : "Dès que les personnes habitent un peu loin, on a la possibilité d'être hébergé à bord. L'association, en contrepartie du travail qui est effectué chaque jour, prend en charge les repas du midi pour tous les bénévoles qui participent aux activités qu'on met en place sur le bateau."

Encadrés par des marins professionnels, les bénévoles découvrent et apprennent le monde de la marine à voile accessible à tous. "Etre bénévole sur "l'Hermione" ça va de 18 à 80 ans, explique Emilie Beau, déléguée générale de l’association. Il n'y a absolument pas besoin d'être marin pour venir donner un coup de main autour de ce bateau participer à sa maintenance et c'est ça qui est magique, il y a évidemment quelque chose dans ce projet qui touche tout le monde." À commencer par l’apprentissage très technique des virées et des fêtes de marins au son de chants qui appellent à de longues futures navigations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.