C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Les Verts en Autriche

Après l'élimination surprise de Cécile Duflot de la primaire écologiste, coup de projecteur sur les Verts en Autriche, un pays où un écologiste brigue la présidence de la République.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Alexander Van der Bellen en campagne à Vienne, en avril 2016.
Alexander Van der Bellen en campagne à Vienne, en avril 2016. (LEONHARD FOEGER / REUTERS)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En mai 2016, l'écologiste Alexander Van der Bellen a remporté de justesse le second tour de l'élection présidentielle autrichienne face à l'extrême-droite. Mais le scrutin a été invalidé et il y aura un nouveau vote en décembre.

Même si Van der Bellen est soutenu par d'autres partis que les Verts, les écologistes en Autriche n'en restent pas moins une varie force politique.

Des succès électoraux nationaux…

Sur le plan national, les Verts, "Die Grünen" sont certainement l'un des partis écologistes qui pèsent le plus lourd en Europe. Aux dernières élections législatives en 2013, ils ont recueilli plus de 12% des voix. En France aux législatives de 2012, les Verts, c'était 5,6% des suffrages et à la présidentielle Eva Joly n’a rassemblé que 2,3% de voix.  

… Et régionaux

Dans presque tous les Länder autrichiens, les Verts ont progressé lors des dernières élections régionales. Leur score moyen était de 10%, avec une pointe à 20% des suffrages dans le land de Salzbourg et 12% dans la capitale, Vienne. Les écologistes sont donc présents dans les parlements régionaux et participent aussi aux gouvernements locaux.

Depuis 1978

Cela fait longtemps que les écologistes sont actifs en Autriche.  Depuis la fin des années 70 quand ils se sont opposés avec succès à l'implantation de la première centrale nucléaire dans le pays.  Il y a eu un référendum en 1978 et les Autrichiens ont dit "non" au plan énergétique du gouvernement.  Depuis, l'Autriche a décidé d'interdire purement et simplement les centrales nucléaires.

Le parti politique Verts est né, lui, au milieu des années 80 et il est entré au Parlement autrichien dès 1986. En revanche il ne participe pas au gouvernement. 

Quatrième parti d’Autriche

Le parti Vert a toujours progressé. Alexander Van der Bellen y est pour quelque chose. Cet économiste au profil mesuré a été patron des Verts entre 1997 et 2009. Il en a fait la 4e force politique du pays en assumant des idées libérales sur le plan économique.

Et puis, en Autriche les populations sont sensibles à des sujets très concernant comme le trafic routier de transit à travers les Alpes. C'est le cas dans le Tyrol, l'un des gros points de passage entre l'Allemagne et l'Italie. Dans cette région, les Verts réalisent 12% des suffrages.  

Autriche écologique

Sur le plan écologique, le pays est un bon élève parmi les pays développés, d'après l'OCDE. La qualité de l’eau est l’une des meilleures du monde, la gestion des déchets est efficace, la nature est très protégée et les énergies renouvelables progressent pendant que les émissions de gaz à effet de serre baissent. L'agriculture bio occupe 20% de la superficie agricole autrichienne. C'est le meilleur chiffre de l'Union européenne.

Alexander Van der Bellen en campagne à Vienne, en avril 2016.
Alexander Van der Bellen en campagne à Vienne, en avril 2016. (LEONHARD FOEGER / REUTERS)