Cet article date de plus de neuf ans.

Vers la ligne claire et retour

écouter (3min)
Ted Benoît fut dans les années 80 l'un des plus pertinents héritiers de la ligne claire chère à Hergé. Il s'en détourne et s'en explique dans un livre qui retrace tout le parcours de l'auteur de "Ray Banana".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
  (©)

Ted
Benoît est un baby-boomer !
Dire ça, c'est dire qu'il est né juste après
la seconde guerre mondiale et qu'il a biberonné pendant son enfance et son
adolescence à la culture américaine sous toutes ses formes : Cinéma,
design, musique  et bande dessinée.

Résultat :
Ted Benoît a longtemps été celui qui a réussi la fusion de la ligne claire
d'Hergé et des lignes de fuite
– les gratte-ciels, les déserts, les highways
-  si caractéristiques des Etats-Unis. Un
Tintin en Amérique gominé en costume croisé, avec une ambition : dans ses
récits désenchantés, avec ses personnages à côté de leurs pompes : Ray
Banana, Bingo Bongo, Ted Benoît voulait raconter le 20ème siècle.

On
le dit au passé, non que l'artiste ait disparu, mais parce qu'il publie
aujourd'hui un livre qui revient sur l'ensemble de sa carrière : Camera Obscura accompagné d'un
sous-titre : Vers la ligne claire et
retour
. Retour? Ah,
bon ! Voir
la ligne claire comme une ligne politique, une ligne juste qui a fait son
temps, et tourner la page et le dos aux influences venues du nord, serait donc
le nouveau credo de Ted Benoît.

D'accord,
mais tout de même, vive la nostalgie, qui nous fait rêver devant cette Amérique
d'opérette
, embarquer dans des voitures démesurées, savourer une modernité toute
en rondeurs, et sourire à l'humour de ces images ironiques et facétieuses.

Camera Obscura,
vers la ligne claire et retour
, aux éditions Champaka Brussels.

Bruxelles
et Paris, puisque la célèbre galerie belge Champaka ouvre ses portes aussi
désormais dans le quartier Beaubourg avec une première exposition consacrée... à
Ted Benoît.

Tous les 15 jours, Jean-Christophe Ogier accueille ici la
chronique "Info manga" de Lætitia de Germon de la rédaction de
franceinfo.fr. Pour vous guider parmi les nombreuses parutions, Lætitia
vous
livre sa sélection et ses coups de cœur.

Mokke , de Takatoshi Kumakura, chez Pika

Mizuki et Shizuru possèdent respectivement le don d'attirer
les yôkai et celui de les voir. Les deux sœurs vivent à la campagne chez leur grand-père,
expert en exorcisme. Mais leurs talents particuliers n'ont pas que des
avantages. Si elles peuvent aider certaines personnes, elles ont l'interdiction
d'en parler à leurs camarades, et sont régulièrement confrontées à de nombreux
phénomènes surnaturels.

Chaque chapitre est l'occasion de découvrir une nouvelle créature, issue du folklore japonais. L'univers dans lequel évoluent les deux petites
filles est assez proche des productions Ghibli avec une nature omniprésente.
Seules manquent à ce manga captivant quelques pages bonus et explicatives sur les
yôkai rencontrés.

Lire un extrait de Mokke

Rozen Maiden 1à 4 , de Peach-Pit, chez Soleil

Jun Sakurada est un adolescent qui vit seul avec sa sœur. Il
passe ses journées sur Internet à acheter de multiples objets ésotériques aux
quatre coins du monde. Mais un jour il reçoit par erreur une poupée gothique,
Shinku, pour le moins étrange. A peine l'a-t-il sortie de sa boîte qu'elle se
met à le gifler, lui faisant la morale sur ses mauvaises manières. La jeune
poupée parvient à faire de son maître son esclave.

Publiée dans la collection "gothic" entre 2006
et 2008, cette série de Peach-Pit, auteur de Dears, Shugo Chara, Zombie Loan ,
fait partie des plus gros succès de Soleil Manga. Cette réédition "deluxe"
comptera sept tomes. Les personnages, aux caractères bien affirmés et aux
traits expressifs, profitent d'un graphisme dynamique.

Servamp , de Tanaka Strike, chez Doki-Doki

En recueillant un petit chat noir, Shirota Mahir est loin de
se douter qu'il s'agit en réalité d'un "servamp", un vampire servant. Mais ce
vampire n'a rien de l'idée que l'on s'en fait. C'est un véritable
tire-au-flanc, partisan du moindre effort ! Devenu son maître, Shirota Mahir va
rapidement se retrouver entraîné dans un conflit entre vampires.

Servamp est un titre très agréable, entre Blood lad et Blue
exorcist
, où l'on se laisse vite prendre par les aventures des deux héros. Le
manga ne manque pas d'humour et le dessin sert bien les personnages.

Voir la bande-annonce de Servamp

Lire un extrait de Servamp

A lire également :

Dictatorial Grimoire , Vol 3, d'Ayumi Kanô, chez Doki-Doki

Hadès, chasseurs de psycho-demons , Vol 5, de Shô Aimoto, chez
Delcourt

Zombie Powder , de Kubo Tite, chez Tonkam

Zettai Charen
Children
, Vol 8, de Takashi Shiina, chez Kana

King's game , Vol
2, d'Hitori Renda et Nobuaki Kanazawa, chez Ki-oon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.