À l'heure des choix d'orientation, quelles sont les formations aux métiers de l'eau ?

écouter (3min)

L'eau est une ressource vitale à préserver et un secteur d'avenir pour l'emploi. La filière française compte actuellement environ 124 000 salariés avec une perspective d'embauche de 13 000 personnes d'ici à 2025.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
L'eau, une ressource à préserver et des milliers d'emploi en développement : protection, surveillance et entretien du milieu naturel, la distribution d'eau potable, mais aussi la gestion, le traitement et l'épuration des eaux usées. (Illustration) (PAUL MANSFIELD PHOTOGRAPHY / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

Invitée du "Fil de l'eau", Christelle Suler, enseignante en biologie écologie, est en charge de la coordination du BTS gestion et maîtrise de l'eau, au lycée agricole de Courcelles-Chaussy, près de Metz en Moselle.

L'eau est une ressource vitale à préserver et également un secteur d'avenir pour l'emploi. 124 000 salariés avec une perspective d'embauche de 13 000 personnes d'ici à 2025. Aujourd'hui, de nouveaux métiers apparaissent et les formations se multiplient du CAP (certificat d'aptitude professionnelle) au doctorat BAC+8.

Les principales activités du secteur de l'eau sont la protection, la surveillance et l'entretien du milieu naturel, l'alimentation, l'adduction et la distribution d'eau potable, mais aussi la gestion, le traitement et l'épuration des eaux usées.

Le BTS gestion et maîtrise de l'eau

Le BTS GEMEAU est dispensé dans une quarantaine de lycées agricoles de France. C'est une formation en deux ans, accessible après l'obtention du baccalauréat (Bac S, Bac technologique STAV-STI2D6STL, Bac pro en Agroéquipement, Maintenance des Systèmes Mécaniques Automatisés) mais aussi à l'issue d'un diplôme universitaire dans le domaine de la physique, de la chimie et des technologies liées à l'environnement. Le cycle de formation comprend 1740 heures d'enseignement et au minimum 12 semaines de stage.

"Les disciplines enseignées dans le cadre du BTS GEMEAU sont des disciplines d'enseignement général, explique Christelle Suler. L'élève va suivre des cours d'organisation économique, sociale et juridique. Des cours de communication aussi ainsi qu'une langue vivante, mais également des modules d'enseignement professionnel en lien avec l'eau. Cela concerne le traitement de l'eau, les technologies de l'information en lien avec l'eau, l'enseignement en aménagement hydraulique mais également la biologie, la topographie, et la conception assistée sur ordinateur.

La protection des milieux naturels a le vent en poupe

"À l'heure actuelle, les secteurs qui recrutent le plus sont les secteurs en lien avec la gestion des milieux naturels, les cours d'eau et la biodiversité" explique l'enseignante, les infrastructures hydrauliques recrutent également des étudiants sortant d'un BTS GEMEAU, de même que le milieu agricole pour l'irrigation des cultures.

Christelle Suler reconnaît que de nouveaux débouchés sont apparus depuis quelques années dans le secteur du thermalisme, du milieu hospitalier et dans l'industrie pour le suivi de la qualité de l'eau.


"De manière générale, les étudiants qui entrent en formation ont une idée assez vaste des métiers qui peuvent leur être proposés. Certains suivent ce BTS car ils souhaitent devenir technicien de rivière, mais lorsqu'ils poursuivent leurs études, ils découvrent d'autres métiers, en lien avec le cycle de l'eau. Des métiers qui vont du captage de l'eau au rejet dans le milieu naturel, en passant par le traitement, l'épuration et l'aménagement des cours d'eau. C'est un secteur très vaste", reconnaît Christelle Suler.

La formation du BTS propose également aux étudiants des missions concrètes sur le terrain.

"

Le lycée agricole de Courcelles-Chaussy a lancé un projet de territoire sur les 200 hectares de l'établissement qui regroupe une ferme et les centres de formation.
Ce projet, qui a vu le jour il y a quelques mois, est en lien avec la renaturation de 2 kilomètres de cours d'eau sur le site du lycée, et donc la valorisation et la gestion d'une zone humide en milieu agricole.

Le secteur de l'eau est une filière encore peu connue mais pleine d'avenir

Pour accéder aux métiers de l'eau, il existe un BAC PRO (BAC PRO procédé de la Chimie et de l'eau), mais Christelle Suler reconnaît qu'à l'issue d'un Bac pro les jeunes sont amenés à continuer au niveau du BTS, voire d'une licence pro ou d'une école d'ingénieur."En fait, il y a toute une filière dans le domaine de l'eau qui va du simple BAC pro au BAC +5, voire plus" conclue-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.