Cet article date de plus de dix ans.

Naufrage télévisuel

écouter (5min)
A première vue, et surtout dans le monde l'audiovisuel, rien n'est aussi frappant que le talent sinon l'absence de talent. A cet égard, la série télévisée que nous inflige TF1 depuis deux ans et qui s'appelle "Affaires Étrangères" est assez remarquable de l'indigence de certaines productions hexagonales qui donnent envie au hasard de s'exiler en Belgique ou de demander la nationalité russe.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Le dernier épisode
en date, diffusé jeudi dernier, et en prime time s'il vous plait, était un
petit chef-d'œuvre de misérabilisme. L'histoire d'un gentil flic français tué à
Paris par un méchant truand cubain puis l'enquête menée à cuba par ses virils
collègues pour débusquer son vicieux assassin. Scénario épais comme un
synopsis. Dialogues accouchés d'une classe de CM2. Agents spéciaux aussi
crédibles que Bernard Tapie en patron de presse. Décors même pas en carton-pâte
mais en pâte à modeler plus une ile de Cuba ou personne ne boit de mojito et
personne ne fume le cigare.

Dans le rôle de la
cheftaine des flics parisiens qui commande tout à distance, façon CIA, ajoutez
la superbe et volcanique rousse Audrey Fleurot, 90-60-90, celle
d' Intouchables et de la série Engrenages qui
a l'air aussi concernée par son job que Patrick Balkany quand il écoute
Jean-Marc Ayrault au Palais Bourbon. Ajoutez aussi dans le rôle de
l'ambassadeur de France à Cuba l'ancien ministre Pascal Clément tellement à
l'aise qu'on on vient presque à regretter l'époque ou il était Garde des Sceaux
sous Chirac. C'est tout dire.

Bref, comme balancent
les ados, c'est de la daube. Et d'ailleurs les téléspectateurs de TF1 ne s'y
trompent pas. Ils étaient 7 millions 500 000 au premier épisode, 6 millions au
deuxième, 5 millions 400 000 au troisième et 4 millions 200 000 jeudi dernier.

A ce rythme, les Affaires
Etrangères
de TF1 vont définitivement nous être étrangères. On va pas
s'en plaindre. On pourra éteindre la télé et reprendre une activité
normale.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.