Cet article date de plus de huit ans.

Hollande bashing

écouter (10min)
A première vue, comme disent les gamins, il ne faut pas charrier. Si on comprend que la presse s'acharne contre le chef de l'Etat et pratique le Hollande bashing, parce que la vie médiatique est ainsi faite et que c'était pareil pour Sarkozy, il ya a tout de même des limites à ne pas franchir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Ces limites ne sont pas fixées par on ne sait quelle règle
journalistique ou déontologique car la liberté de la presse ne se divise pas,
mais  par le respect et le bon goût.
L'insulte doit ainsi être bannie et les moqueries sur le physique aussi.

SD , par ailleurs bon hebdomadaire de loisirs à
la frontière du people, se paie, dans son numéro 1888, la tronche du président Hollande en publiant à la une deux photos du style "avant /
après" montrant son visage en mai 2011 et en aout 2013. A gauche, il est mince. A
droite il est bouffi. Et en légende cette simple phrase : "Mais si,
il fait le poids.
"

Alors sans être trop pudique, disons que c'est de très
mauvais goût, politiquement insignifiant et presque déshonorant. D'autant que
l'hebdo en remet cinq couches avec en pages intérieures d'autres photos et un
long papier expliquant que le président se goinfre pour échapper au stress, que
ses courbes physiques sont inversement proportionnelles à celles des sondages
et qu'au total il a repris 15 kilos.

Bien sur, rien n'est tabou et on avait assez vanté à
l'époque son régime amaigrissant pour se moquer un peu de sa rechute. Mais
franchement ca vaut 15 lignes, pas 5 pages.

Plus désagréable encore est le sondage publié par BVA pour
le Parisien et iTélé au lendemain du retour des ex otages. Hollande n'en
bénéficie pas et reste scotché à 26%. Mais ça on s'y attendait, c'est un grand
classique. Ce qui l'est moins c'est que 54% des Français pensent que le rôle de
François Hollande n'a pas été important dans cette libération. C'est archi faux
et terriblement injuste. Bien sûr qu'il s'en est occupé. Quotidiennement. Et ce
sondage est très inquiétant pour la suite du quinquennat car l'impression
prévaut désormais que M. Hollande rate tout, même ce qu'il réussit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.