Cet article date de plus de huit ans.

Facebook papal

écouter
A première vue, il est gonflé le pape François. Au bon sens du terme. Ce souverain pontife aux allures de Monsieur tout le monde qui nous vient d'Argentine veut vivre avec son temps et avoir prise sur l'actualité. Alors ? Alors il débarque sur Facebook. Le site internet du Vatican annonce que la chose est imminente, le temps d'assurer l'inviolabilité de la future page perso du chef de l'église catholique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Déjà présent sur twitter où il compte 12 millions d'abonnés, le pape François a toutes les chances de pulvériser les quotas de Facebook puisque l'on recense dans le monde 1 milliard 200 millions de catholiques. On imagine aussi le choc de monsieur Dupont ou de madame Durand recevant un message du genre... "Le pape François souhaite que vous rejoignez son groupe d'amis...ou encore le souverain pontife accepte votre invitation. "

On brûle d'envie également de voir ce qu'il y aura sur la page d'accueil du Saint Père. Ses amis, ses messages, ses événements, ses jeux, ses photos etc. Bien sûr, on peut en sourire mais d'une part même si cette initiative n'augure à priori aucun changement doctrinal, il est rassurant de voir l'église catholique se dépoussiérer et d'autre part on ne voit pas pourquoi le web serait réservé aux anathèmes des intégristes de tous poils ou aux militants de la laïcité.

En attendant peut-être une application "habemus papam" disponible sur Iphone et Ipad, le pape François a trouvé le moyen idéal pour parler un peu moins Urbi et beaucoup plus Orbi. Vade retro satanas. On vit une époque moderne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.