Cet article date de plus de neuf ans.

"Malik Bentahla se la raconte"

écouter (5min)
Il y a des villes propices à l'humour. Marseille par exemple, où la bonne humeur méridionale est plus qu'un cliché, Paris et sa concentration de scènes où se produisent la plupart des comiques de l'Hexagone mais par contre on évoque rarement Laudun-l'Ardoise. C'est pourtant de cette petite commune du Gard qu'est originaire la nouvelle petite perle du stand-up français, Malik Bentahla.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Rapide, fluide, à 100 à
l'heure voilà comment on pourrait définir Malik Benthala, humorsite mi homme mi
stand-up.

Si vous avez vu le dernier spectacle de Jamel Debouze, c'est lui qui
en assurait la première partie. La similitude entre les deux est assez
frappante au point où certains surnomme Bentahla "Bébé Jamel".
Petit à petit, il délaisse les première partie pour se consacrer à son
spectacle.

Passez cinq minutes avec Malik Benthala et vous aurez l'impression
d'avoir assez de "vannes" pour toute votre existence. Malik Bentahla n'arrête
jamais, il cherche en permanence le bon mot, la bonne formule. Monter sur scène
était plus qu'une envie, une nécessité artistique voire sociale.

Après avoir passé son
enfance devant la télé en regardant les inconnus ou à écouter les sketchs de Desproges passés par son père dans la voiture familiale, Bentahla et son
accent du Gard a gravi les échelons à base de scènes ouvertes, de sketchs par-ci,
par-là avant de trouver asile au Comedy Club, la salle de Jamel Debouze.

Le
titre de son spectacle ne résume pas vraiment le personnage puisqu'il
s'intitule "Malik Bentahla se la raconte" lui qui se trouve trop
petit avec un léger embonpoint manie l'auto-dérision. Une arme parfaite pour le
stand-up où l'on joue en permanence avec le public  à une condition que le
public lui aussi joue le jeu !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.