8h30 Fauvelle-Dély, France info

David Cormand veut "réconcilier la problématique de la fin du monde" avec celle "de la fin du mois"

Le secrétaire national d'EELV, invité mardi de franceinfo, a estimé que le remplacement de Nicolas Hulot va au-delà du casting et concerne avant tout les choix politiques du gouvernement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
David Cormand, secrétaire national d\'EELV, invité le 4 septembre 2018 de franceinfo.
David Cormand, secrétaire national d'EELV, invité le 4 septembre 2018 de franceinfo. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Lors de sa démission, Nicolas Hulot a souligné l'indifférence de l'opinion face au réchauffement climatique. Un avis que ne partage pas David Cormand, secrétaire national d'Europe-Ecologie-Les Verts, invité de franceinfo, mardi 4 septembre. "Je ne sais pas si ce n'est pas pris au sérieux pour l'opinion publique. Depuis la sortie de Nicolas Hulot, 78% des Français disent que cela doit être le sujet prioritaire. Tout l’enjeu de l’écologie, c'est qu'il faut réconcilier la problématique de la fin du monde avec la problématique de la fin du mois", a déclaré le numéro un d'EELV.

Lundi, 200 personnalités ont signé une tribune dans le journal Le Monde pour appeler le gouvernement à agir contre "le cataclysme planétaire", dans le sillage de la démission du ministre de la Transition écologique. "Qu'il y ait des people qui sonnent le signal d'alarme c'est une bonne nouvelle. Après, c'est aux politiques de s'en saisir", a estimé David Cormand.

"Tout le propos qui est le nôtre est de dire que les différentes offres politiques que l’on a sur la table (...) ont toutes un point commun : c’est qu’elles ne prennent pas conscience que la Terre a des limites physiques qu’il faut accepter, a-t-il poursuivi. Ma conviction, c'est que pour pouvoir bouger, ça ne passera pas que par les initiatives citoyennes et ça ne pourra pas se passer que par ce que les dirigeants décideraient. Il faut une articulation des deux."

Une ligne, mais pas de casting

Le successeur de Nicolas Hulot, qui a démissionné du ministère de la Transition écologique, pourrait être annoncé ce mardi. "Au-delà de la personne, la question fondamentale c'est la question de la ligne politique", a estimé sur franceinfo David Cormand, secrétaire national d'Europe-Ecologie-Les Verts (EELV). 

Pascal Canfin, ancien ministre de François Hollande et actuel directeur de l'ONG environnementale WWF France, fait partie des personnes évoquées pour remplacer Nicolas Hulot. Selon le responsable d'EELV, "Pascal Canfin, indéniablement, a des qualités". Mais David Cormand "doute que ce que Nicolas Hulot n’a pas réussi à obtenir avec sa force de frappe médiatique et sa popularité, Pascal Canfin ou toute autre personne puisse l’obtenir".

"Nicolas Hulot était le seul qui n'était pas remplaçable au même niveau de notoriété, de capacité à faire, sur le domaine qui était le sien, à savoir l'écologie, a poursuivi David Cormand. On voit bien qu'il y a des atermoiements parce qu'ils se retournent de tous les côtés et se demandent comment remplacer le symbole Hulot, sur une question censée être pour Emmanuel Macron un sujet fondamental de son quinquennat."

L'écologie pour "sortir du capitalisme"

"Contrairement à une idée reçue, l’écologie n’est pas l’ennemie du fait d’entreprendre", a déclaré le secrétaire national d'EELV. "L'écologie est un chemin pour sortir du capitalisme. Cette façon de voir l'économie fait exploser les inégalités et est en train de tuer notre planète. L'écologie a besoin de personnes qui prennent l'initiative de créer de l'activité et d'inventer une activité", a-t-il ajouté. 

David Cormand a insisté sur la nécessité des circuits courts, "où il y aura plus de paysans qui vivront de leurs revenus, où on fermera les grandes surfaces". Carrefour a annoncé qu'il allait lancer une filière verte plus respectueuse des salaires, des agriculteurs. "Carrefour s'est gavé avec le CICE [crédit d'impôt pour les entreprises] et, en échange, a licencié des centaines de personnes. Leur enjeu ce n'est pas de faire le bien commun, c'est de faire du profit", a jugé David Cormand.

Regardez l'intégralité de l'entretien de David Cormand sur franceinfo le 4 septembre 2018.

David Cormand, secrétaire national d\'EELV, invité le 4 septembre 2018 de franceinfo.
David Cormand, secrétaire national d'EELV, invité le 4 septembre 2018 de franceinfo. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)