8h30 Toussaint-Aphatie, France info

François Fillon devrait renoncer et François Baroin aurait la capacité de "rassembler", selon Nadine Morano

Nadine Morano, député européenne Les Républicains, a avancé vendredi sur franceinfo le nom de François Baroin comme possible candidat à la présidentielle si François Fillon venait à renoncer.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nadine Morano, députée européenne Les Républicains, dans les studios de franceinfo.
Nadine Morano, députée européenne Les Républicains, dans les studios de franceinfo. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Nadine Morano, député européenne Les Républicains, a appelé vendredi sur franceinfo François Fillon à se retirer de la course à la présidentielle. Elle a avancé le nom de François Baroin comme possible candidat pour la droite et le centre.

Interrogée sur un éventuel retour d'Alain Juppé si François Fillon se retirait, elle a estimé que "nous ne sommes pas dans une épreuve sportive. On ne retire pas une médaille d’or pour donner une médaille d’argent". "Il y avait une dynamique pour Fillon, ce qui n’était pas le cas pour Juppé, a-t-elle assuré. Nous avons d’autres ressources, d’autres potentiels" qu'Alain Juppé. Par ailleurs, "on ne peut pas faire l’impasse sur notre famille politique" et "nous devons respecter cette force militante qui existe et qui a le droit d’être consultée". Pas question selon Nadine Morano, de désigner un candidat à huis clos, "de définir  [la suite des événements] à trois personnes".

"S’il faut passer la main, il faut aussi faire un saut générationnel", a insisté Nadine Morano. "J'appelle chacun à mettre son ego dans la poche et voir celui qui rassemblerait le plus. (...) François Baroin a été ministre, il est sénateur, il est président de l'association des maires de France, parlementaire, vice-président de l’Assemblée nationale, (...), il a cette capacité de rassemblement", a estimé Nadine Morano. "On s’est tous beaucoup parlé. François Baroin est un homme de responsabilité, je le sais aussi respectueux des personnes ; aujourd'hui, on peut donner un nouvel élan", a ajouté la députée LR.

"Je me sens brisée"

"Vous avez vu [avec François Fillon] un homme combatif, un homme qui est décidé à ne pas céder à ce qu’il appelle une machination politique, a dit Nadine Morano. Mais il y a là une contradiction par rapport aux propos qu’il a tenus à de multiples reprises, s’agissant non seulement de la mise en examen mais aussi de la sérénité qu’il faut pour pouvoir gouverner."

Nadine Morano s'est déclarée "brisée". "Quand François parle, je me sens totalement en phase avec son discours. Je me sens d'autant plus brisée à l'intérieur, comme tous les militants, comme les Français ! Voilà quelqu'un qui porte un vrai programme pour la France, mais qui est tiré dans une nasse, un coup monté politique et qui nous emmène tous vers un désastre. Par ailleurs sa défense a été tellement mauvaise ! C'est ce qui nous a mené à être dans ce trouble permanent."

"Comment faire campagne dans la sérénité ? s'est interrogée Nadine Morano. Nous avons [avec François Fillon] un candidat qui a une légitimité, nous ne pouvons pas en avoir deux, nous ne pouvons pas le pousser dehors, nous ne pouvons que le pousser à réfléchir aux conséquences de son maintien pour nos idées."

"Ce qui se passe est grave, nous vivons dans un monde dangereux, nous avons besoin de quelqu’un qui a une stature de présidentiable", a-t-elle martelé. Nadine Morano a évoque un "sacrifice personnel". 'La victoire serait à ce prix, mais ça ne peut se faire que si François Fillon décide lui-même de le faire et qu’il nous accompagne dans un processus de désignation d’un nouveau candidat."

Nadine Morano estime que Nicolas Sarkozy pourrait faire entendre sa voix. Et convaincre François Fillon de se retirer. "J'attends de Nicolas Sarkozy qu'il fasse entendre sa voix.", annonce-t-elle, assurant que l'ancien président de la République est "très préoccupé" par la situation, même si "ce n'est pas à lui de trancher".

Nadine Morano ne manifestera pas, dimanche au Trocadéro

Nadine Morano a par ailleurs annoncé sur franceinfo qu'elle ne se rendrait pas à la manifestation dimanche au Trocadéro en soutien à François Fillon, dont l'oganisation a été confiée au mouvement Sens commun, réputé très proche de la Manif pour Tous. "J'attends autre chose du débat politique que d'organiser un rassemblement parce qu'il y a un processus judiciaire."

Sur les autres candidats, pas de salut : pour Nadine Morano, "Emmanuel Macron n'a pas la stature d'un présidentiable, on le voit à travers ses prises de position, son manque d'expérience. Et Marine Le Pen, ce n'est pas possible. Je ne veux pas pour mes enfants, mes petits-enfants, pour les Français, l'implosion de l'Union européenne, je ne veux pas du repli sur soi."

Nadine Morano, députée européenne Les Républicains, dans les studios de franceinfo.
Nadine Morano, députée européenne Les Républicains, dans les studios de franceinfo. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)