13h15, France 2

VIDEO. "Je déclare refuser d'avance toute distinction, promotion, dignité..." : le testament du général de Gaulle

Les dernières volontés de Charles de Gaulle (1890-1970) étaient très précises. L’ancien chef de la France libre ne voulait ni privilège, ni faveur… Extrait du magazine "13h15 le dimanche" du 15 mars 2020.

Dans son testament rédigé en 1952, Charles de Gaulle écrit : "Je déclare refuser d'avance toute distinction, promotion, dignité, citation, décoration, qu’elle soit française ou étrangère. Si l’une quelconque m’était décernée, ce serait en violation de mes dernières volontés." L’homme de l’appel du 18 juin 1940, le chef de la France libre, l’ancien président de la République (1959-1969), meurt le 9 novembre 1970, à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne), à l’âge de 79 ans.

C’est dans cette commune que se déroulent ses obsèques le 12 novembre, voulues simples et dans le silence. "Lors de cet enterrement, les gens disent avoir perdu un père, rappelle l’historienne Frédérique Neau-Dufour, auteure de la biographie Yvonne de Gaulle (éd. Fayard), au magazine '13h15 le dimanche' (replay). Quand on lit les lettres de condoléances envoyées à sa veuve, le rôle du libérateur est celui qui est le plus mis en avant."

Le seul monument que le Général ait accepté en son honneur

"Bien sûr, les gens reconnaissent son rôle dans la création de la Ve République, mais le côté héroïque, épopée, c’est dans la Seconde Guerre mondiale qu’ils le retrouvent. C’est là que de Gaulle est né et c’est celui-là qu’ils admirent", précise-t-elle. Derrière sa maison où il s’est éteint, se  dresse le seul monument que le Général ait accepté en son honneur. Pas une statue de lui, mais une immense croix de Lorraine de 44,30 mètres de haut : le symbole de son combat pendant la guerre.

Au-delà de sa personne, de Gaulle voulait que les Français gardent en mémoire l’esprit du 18 juin 1940. Ce jour où un homme seul a appelé son pays à résister : "Moi, général de Gaulle (…) J’invite tous les Français qui veulent rester libres à m’écouter et à me suivre. Vive la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance !" Le Mémorial Charles de Gaulle, centre d’interprétation historique, construit à son pied, se veut "un véritable rendez-vous avec l’histoire du vingtième siècle et une rencontre avec Charles de Gaulle dans son intimité".

13H15 / FRANCE 2
13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)