Grève de la SNCF : les usagers prennent leurs précautions

Le mouvement de grève à la SNCF débutera lundi prochain dès 19 heures. Un premier round que l'on annonce très suivi. Deux mois après avoir lancé la réforme de l'entreprise publique ferroviaire, le gouvernement semble prêt à faire quelques concessions. Mais avant, le week-end de Pâques s'annonce perturbé.

France 3

Les nombreuses familles qui ont décidé de prendre le train pour profiter du week-end prolongé de Pâques vont-elles pouvoir rentrer chez elles ? Rien n'est moins sûr. "Ça va être assez compliqué je pense, comme il va y avoir beaucoup de monde et de nombreux trains annulés", estime un passager de la SNCF. Certains ont donc décidé d'écourter leur week-end en rentrant dès dimanche alors que d'autres ont choisi de rentrer en voiture. D'ailleurs, renoncer au train c'est le conseil du patron de la SNCF qui s'attend à un mouvement très suivi. "Il y aura très peu de trains qui partiront après 19 heures lundi", affirme Guillaume Pépy, PDG de la SNCF.

Une grève qui arrange certaines entreprises

Les prévisions de trafic seront communiquées dimanche à 17 heures. La SNCF s'engage aussi à rembourser intégralement ou échanger gratuitement tous les billets, même ceux portant la mention "non échangeable et/ou non remboursable". Pour éviter les galères, beaucoup ont opté pour le bus. Certains n'ont d'ailleurs pas eu le choix. Avec la grève, certaines entreprises se frottent les mains. C'est le cas de Isilines puisque la demande explose. "Aujourd'hui on a constaté un rythme de réservation qui est deux à trois fois plus élevé que d'habitude", explique Hugo Roncal, directeur général Euroline/Isilines. Mais certains clients ont remarqué une flambée des prix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une employée de la SNCF, dans la gare de Lyon à Paris, le 22 mars 2018.
Une employée de la SNCF, dans la gare de Lyon à Paris, le 22 mars 2018. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)