Culture : Cocteau à Saint-Jean-Cap-Ferrat

La villa Santo Sospir au cap Ferrat, entièrement recouverte de fresques signées Jean Cocteau, vient de fermer ses portes pour deux ans, le temps de restaurer ses précieuses peintures.

FRANCE 3

En face de Nice (Alpes-Maritimes), voilà Saint-Jean-Cap-Ferrat, la presqu'île des milliardaires. À la pointe, au pied du phare, se trouve un trésor caché dans la verdure : Santo Sospir, la villa tatouée par Jean Cocteau. Dans le salon, au-dessus de la cheminée, le premier dessin fait par Cocteau : la tête d'Apollon.

Deux ans de travaux de restauration

Au fusain, au crayon et à la peinture ; en six mois, les personnages fantasmés de Cocteau vont coloniser cette maison de 320 m². Dans cette villa de son amie Francine Weisweiller, Cocteau a carte blanche. Aujourd'hui, c'est un autre ami de la famille, Éric Marteau, qui veille sur la maison. Depuis 25 ans, il est la mémoire de ceux qui ont vécu ici.

Depuis deux ans, le nouveau propriétaire de la maison est Illia Mélia. Oligarque russe d'origine géorgienne, il a eu un coup de coeur pour Santo Sospir, qu'il a acquis pour 13 millions d'euros. Entre les quelques milliers de visiteurs par an et les ravages du temps, les oeuvres d'art se dégradent. Pour restaurer les lieux, Illia Mélia va tout reprendre à 0, ce qui représente deux ans de travail, et donc de fermeture au public.

Le JT
Les autres sujets du JT
Fenêtre sur la maison de Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt (Essonne). Il s\'agit de la dernière demeure de l\'artiste, qui doit rouvrir au public cet été. Elle n\'a pas bougé depuis la disparition du poète en 1963.
Fenêtre sur la maison de Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt (Essonne). Il s'agit de la dernière demeure de l'artiste, qui doit rouvrir au public cet été. Elle n'a pas bougé depuis la disparition du poète en 1963. (FRANCE 3)