Du stand up au cinéma, la révélation Melha Bedia en professeure de français à l'affiche du film "La très très grande classe"

Publié Mis à jour
Cinéma : du stand up au cinéma, la révélation Melha Bedia
France 3
Article rédigé par
R. Asencio, D. Da Meda, C. Brunet, I. Palmer - France 3
France Télévisions

Le film "La très très grande classe", de Frédéric Quiring, sortira mercredi 10 août au cinéma. Un premier grand rôle pour l'humoriste Melha Bedia, qui confirme son talent.

C'est le job de ses rêves : pour sa mutation, Sofia, prof dans une ZEP, se lâche complètement. Elle doit finalement affronter une enseignante du privé au CV irréprochable. "Comme elles sont aussi motivées l'une que l'autre pour avoir cette place, elles vont rentrer dans une espèce de surenchère de sales coups assez barrés et assez puérils", confie Audrey Fleurot, actrice dans La très très grande classe de Frédéric Quiring. 

Une place parmi les humoristes et au cinéma

La comédie doit beaucoup à l'énergie de Melha Bedia. Ces dernières années, la petite sœur de Ramzy s'est faite une place parmi les humoristes français, ainsi que sur grand écran. Avec le rôle de Sofia, elle montre une image plus mature. "En tant qu'humoriste ou fille un peu rigolote, on me proposait toujours des rôles de dernière de la classe. (..) Aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il y a un truc : ça y est, je suis une prof de français, et c'est moi qui demande le silence à des élèves que je jouais trois ans avant", confie l'actrice. 

Pour le réalisateur, le choix de Melha Bedia était une évidence. "J'avais besoin, pour le rôle de Sofia, d'avoir quelqu'un pour qui on ait immédiatement de l'empathie. Je trouve que Melha, on a tout de suite de l'empathie pour elle", explique Frédéric Quiring.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.