Cet article date de plus d'onze ans.

Valérie Pécresse a présenté jeudi ses propositions pour "changer l'Ile-de-France" et permettre de mieux l'"identifier"

La chef de file de l'UMP a décliné en dix engagements "concrets" son projet pour la région parisienne qu'elle qualifie de "pragmatique, innovant et équilibré".A coeur de ses priorités, les transports pour lesquels Mme Pécresse annonce "8,7 milliards d'euros d'investissement régional d'ici 2020".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Pécresse lors du lancement de sa campagne pour les primaires UMP en vue des régionales en Ile-de-France. (france 3 pic)

La chef de file de l'UMP a décliné en dix engagements "concrets" son projet pour la région parisienne qu'elle qualifie de "pragmatique, innovant et équilibré".

A coeur de ses priorités, les transports pour lesquels Mme Pécresse annonce "8,7 milliards d'euros d'investissement régional d'ici 2020".

"Notre souci est de répondre aux préoccupations quotidiennes des Franciliens", a-t-elle dit, annonçant "1,7 milliard d'investissements par an", "sans hausse d'impôt".

Les dix engagements correspondent à "10 points noirs de la vie quotidienne", "dont la galère absolue des transports en commun", "200 km de bouchons aux heures de pointe sur les routes" et "la pénurie de logements".

Pour leur financement, Mme Pécresse va "lever un tabou, qui est le recours aux partenariats public-privé".

La secrétaire d'Etat à l'Ecologie et tête de liste à Paris Chantal Jouanno, "cheville ouvrière du projet", selon Mme Pécresse, a affirmé que celui-ci avait été élaboré en concertation avec les Franciliens et ne sortaient "surtout pas" de "l'administration ou de bureaux".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.