VIDEO. Nomination de François de Rugy : "La réponse n'est franchement pas à la hauteur", déplore Olivier Faure

Invité sur franceinfo, le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a estimé mercredi sur franceinfo, que la nomination de François de Rugy au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire "n'était franchement pas à la hauteur" de la situation environnementale.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Olivier Faure, Premier secrétaire du PS, a estimé, mercredi 5 septembre sur franceinfo, que la nomination de François de Rugy au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire "n'était franchement pas à la hauteur" de la situation environnementale.

Jamais venu en "soutien" de Hulot

"Je ne veux pas préjuger. Sur des sujets comme celui-là, j'espère que nous saurons tous être à la hauteur, mais cela suppose qu'on ait un ministre qui résiste aux lobbies, et ils sont nombreux, mais qui résiste aussi à son président ce qui n'est pas toujours facile quand on lui doit tout", a-t-il expliqué. "François de Rugy, depuis un an sur toutes les questions environnementales, du fait de son parcours, de ses convictions, aurait dû être celui qui à certain moment vient en soutien de Nicolas Hulot (...) Ce qu'il n'a jamais fait. Au contraire", a-t-il regretté.

Le premier secrétaire du Parti socialiste est revenu sur le contexte de la démission de Nicolas Hulot : "Il a cru qu'il pouvait agir et il s'est vu entraver par son propre gouvernement. Il lance une alerte forte. Il explique ce que nous savons tous, mais que nous ne voulons pas voir." "Cette planète, poursuit Olivier Faure, n'est pas dans une situation où elle peut s'assurer de sa propre pérennité. Il est possible que les générations qui viennent vivent dans un monde dévasté. Donc, il appelle à une prise de conscience et c'est à cela que le gouvernement doit répondre."

On a assisté hier à un banal jeu de chaises musicales où on sort le président de l'Assemblée pour pouvoir donner sa place à celui qui a été un grognard de la macronie, Richard Ferrand. Pour l'instant la réponse n'est franchement pas à la hauteur

Olivier Faure

à franceinfo

"Ce pouvoir qui devait incarner une nouvelle façon de faire de la politique a retenu en réalité le pire de l'ancien monde", a-t-il souligné.

Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste
Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)