Cet article date de plus de neuf ans.

Montebourg: "N’écoutez pas les sondages, écoutez votre conscience"

Loin derrière Martine Aubry et François Hollande dans les études d’opinion, Arnaud Montebourg veut relancer sa candidature à l’occasion de sa traditionnelle Fête de la Rose dans son fief de Frangy-en-Bresse ce dimanche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Arnaud Montebourg est l'organisateur et l'invité d'honneur de la fête de la rose de Frangy-en-Bresse. (F2)

Loin derrière Martine Aubry et François Hollande dans les études d'opinion, Arnaud Montebourg veut relancer sa candidature à l'occasion de sa traditionnelle Fête de la Rose dans son fief de Frangy-en-Bresse ce dimanche.

Il en est l'organisateur mais aussi l'invité d'honneur. Pour sortir du rang à quelques jours de l'université d'été du PS, Arnaud Montebourg a choisi de mettre toutes les chances de son coté, en plaçant sa fête de la rose "sous le signe de la victoire".

"L'invité, c'est moi!", explique le député et président de conseil général, 48 ans. "Les militants de Frangy m'ont prié d'exposer mon programme. Frangy 2011 sera donc placé sous le signe de la victoire aux primaires".

Comme il l'exposait au 20h de France 2, Arnaud Montebourg se voit ainsi comme le "candidat des solutions nouvelles qui tournent la page d'un ordre ancien, dans un monde qui est en train de s'écrouler sous nos yeux et qu'il faut rebâtir ":

Voir la vidéo extraite du 20h de France 2 du 19 août:

Voir la video

Ses propositions ? L'instauration d'une 6ème République, la mise en place d'un capitalisme coopératif ou encore la démondialisation. Il en a d'ailleurs fait un livret-manifeste: "Votez pour la démondialisation" qui "a dépassé les 40.000 exemplaires". Le candidat à la primaire socialiste entend s'adresser "à la majorité oubliée par le système économique et politique, les perdants de la mondialisation, qui sont majoritaires en France".

"La loi de prise de contrôle du système financier"

Lors de cette fête de la rose, Arnaud Montebourg promet d'annoncer "le contenu de la première grande loi que je ferai adopter s'il m'est donné d'être élu président de la République, la "loi de prise de contrôle du système financier".

A la tribune avec lui ce dimanche : son directeur de campagne Aquilino Morelle, ex-conseiller de Lionel Jospin, ou l'un de ses soutiens, Christiane Taubira, qui fut candidate à la présidentielle en 2002. Le lendemain lundi, jusqu'au vendredi, Arnaud Montebourg partira avec sa "caravane" à la rencontre des Français, de Mâcon (Saône-et-Loire) à La Rochelle en passant par Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) et Jarnac (Charente) pour des réunions publiques, des visites et des "cafés politiques". Le 31 août, il publiera une brochure, gratuite, qui sera son "projet pour l'école" et sur lequel a planché "toute une équipe d'inspecteurs de l'Education nationale, de parents, de scientifiques et d'enseignants".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.