Cet article date de plus de neuf ans.

Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant pourrait se présenter aux législatives en Ile-de-France

Le ministre de l'Intérieur est pressenti pour devenir candidat aux élections législatives en juin 2012. Dans les Yvelines, une terre électorale acquise à la droite. Encore faut-il que le député sortant Christian Blanc accepte de se retirer.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Claude Guéant réfléchit à devenir député (BORIS HORVAT / AFP)

Le ministre de l'Intérieur est pressenti pour devenir candidat aux élections législatives en juin 2012. Dans les Yvelines, une terre électorale acquise à la droite. Encore faut-il que le député sortant Christian Blanc accepte de se retirer.

De la place Beauvau au Palais Bourbon, il n'y a que la Seine à franchir. Une traversée qui ne tentait pas le ministre de l'intérieur. Député ! Cela ne l'interessait pas. Claude Guéant à l'Assemblée ? Ce n'était pas pour lui. C'est du moins ce qu'il laissait entendre au mois d'août dernier.

Possible candidat

Pourtant, aujourd'hui M. Guéant est pressenti pour être le candidat UMP dans la 3 ème circonscription des Yvelines. Celle du Chesnay, près de Versailles détenue par Christian Blanc. Son cas n'a pas été évoqué encore en commission d'investiture de façon officielle, mais on pense à lui au plus haut niveau.

Ce serait un premier combat politique pour M. Guéant qui a fait toute sa carrière comme haut-fonctionnaire dans la préfectorale. Ce qui ne l'a jamais empêché de s'interesser de près aux investitures électorales de l'UMP.

Son bureau à l'Elysée était le passage obligé de tout candidat à la candidature. Le voilà à son tour lancé dans le grand bain électoral. S'il le désire.

Une circonscription historiquement UDF

Les Yvelines seraient prêtes à l'accueillir. Un département, plutôt favorable, puisque tous les députés sortants sont de droite. Bref, il ne sera pas en danger dans une circonscription considérée comme étant en or.

Un jugement néanmoins à nuancer légèrement. Car historiquement, cette circonscription est UDF et non UMP. Les deux derniers titulaires en sont Christian Blanc (Nouveau centre), et Anne-Marie Idrac revenue aujourd'hui dans le giron du MoDem.

Une "tempête dans un verre d'eau"

M. Blanc, contacté par FTV2012, parle de "tempête dans un verre d'eau". Souhaite-t-il se représenter ? Est-il prêt à laisser sa place ? "Il est trop tôt pour dire ma décision. On a devant nous une élection présidentielle. La question des législatives viendra en son heure", déclare, prudent, M. Blanc qui rappelle néanmoins son attachement à sa circonscription.

L'image de M. Blanc, qui est âgé de 70 ans, reste associée à sa démission du gouvernement à la suite de l'affaire des cigares. A la fédération du Nouveau centre des Yvelines, il est également contesté. Il n'est pas certain que le rapport de force politique soit en sa faveur aujourd'hui.

Le maire du Chesnay s'interrroge sur son soutien

M. Guéant pourra compter sans doute sur le soutien de Philippe Brillaut, maire divers droite du Chesnay. Ce dernier est l'ennemi juré de M. Blanc qu'il affronte régulièrement à chaque élection. Il a battu l'ancien secrétaire d'Etat au Grand Paris aux municipales de 2008.

"Si on peut se débarrasser d'un député qui ne fait rien, ce sera une bonne chose", confie M. Brillaut. S'il regrette un nouveau parachutage dans la crirconscription, il reconnait que "Claude Guéant est un homme pour qui j'ai du respect. S'il arrive, j'aurais une reflexion à mener pour voir ce que je fais et si je retire mon éventuelle candidature".

La fédération PS des Yvelines,elle, a publié un communiqué s'inquiètant "de l'arrivée de celui qui incarne la dérive de la droite vers l'extrême droite".

"L'implantation dans notre département du moins républicain des membres du gouvernement dont on ne compte plus les « petites phrases » est un très mauvais signe envoyé à toutes celles et tous ceux qui sont attachés aux valeurs essentielles de notre démocratie" est-il écrit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.