Cet article date de plus de neuf ans.

Martine Aubry et Laurent Fabius ont retiré jeudi soir leur signature de la pétition publiée jeudi dans l'Obs

L'UMP avait accusé le PS d'avoir "perdu son âme" pour avoir signé ce texte du Nouvel Obs et Respect Mag. Motif : aux côtés de nombreuses autres personnalités, Tariq Ramadan figure parmi les pétitionnaires.L'entourage du maire de Lille avait affirmé à l'AFP que Martine Aubry n'avait "pas été informée" de la signature de Tariq Ramadan.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste (21 mars 2011) (AFP/MIGUEL MEDINA)

L'UMP avait accusé le PS d'avoir "perdu son âme" pour avoir signé ce texte du Nouvel Obs et Respect Mag. Motif : aux côtés de nombreuses autres personnalités, Tariq Ramadan figure parmi les pétitionnaires.

L'entourage du maire de Lille avait affirmé à l'AFP que Martine Aubry n'avait "pas été informée" de la signature de Tariq Ramadan.

Si elle l'avait su, elle n'aurait "pas signé", a ajouté cet entourage selon l'AFP. Dans la soirée, le PS a annoncé que Martine Aubry et Laurent Fabius avaient retiré leur signature.

Le Nouvel Observateur a publié jeudi soir sur son site une mise au point sur la pétition en affirmant que "les signataires de cet appel n'ont pas eu connaissance de la liste des autres personnes ayant donné leur approbation, avant ou après eux".

L'Appel demande de renoncer à un débat "susceptible de mettre en péril la cohésion sociale"
L'Appel "Non au débat-procès de l'islam" demande au président de la Républiuque de "renoncer au débat sur la laïcité et la place de l'islam en France, que l'UMP veut lancer le 5 avril. Dans un climat de forte poussée de l'extrême-droite, après le fiasco du débat sur l'identité nationale, qui a libéré la parole raciste, nous estimons ce nouveau débat biaisé, stigmatisant et susceptible de mettre en péril une cohésion sociale déjà largement mise à mal par la politique actuelle".

Parmi les signataires : le résistant Raymond Aubrac, l'entrepreneur Pierre Bergé, l'actrice Jane Birkin, le directeur de l'Iris Pascal Boniface, les députés européens José Bové et Daniel Cohn-Bendit, les universitaire Esther Benbassa et Tariq Ramadan, l'écrivain Dan Franck, l'historien Pap Ndiaye, l'ex-footballeur Lilian Thuram, le président de SOS-Racisme Dominique Sopo, l'avocat Patrick Klugman ...

Cohn-Bendit juge ridicule qu'Aubry ait retiré sa signature
Daniel Cohn-Bendit (Europe Ecologie-Les Verts) a jugé vendredi "ridicule" que Martine Aubry (PS) ait retiré sa signature. "Je trouve vraiment ridicule d'enlever sa signature parce qu'untel ou untel a signé", a déclaré sur France Inter l'eurodéputé, lui-même signataire de cette pétition.

Voir aussi : L'Appel "Non au débat-procès de l'islam"
>> La mise au point du Nouvel Observateur

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.