Cet article date de plus de cinq ans.

Les Républicains accueillent fraîchement le projet concocté par Sarkozy pour 2017

Les Républicains réunissent leur conseil national, ce samedi, pour voter le projet du parti en vue de la présidentielle 2017. Un projet porté par Nicolas Sarkozy. Et un conseil boudé par ses concurrents dans la primaire de la droite.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Nicolas Sarkozy en meeting à Arcachon, le 23 juin. © MaxPPP)

C'est le dernier grand rendez-vous avant l'été pour le parti Les Républicains. La formation présidée par Nicolas Sarkozy réunit son "parlement", le conseil national ce samedi. Plus d'un millier de conseillers nationaux ont rendez-vous à la Mutualité, à Paris, pour voter le projet du parti à un an de la présidentielle de 2017. Un rendez-vous dénigré, voire boudé par les concurrents de Nicolas Sarkozy.

 Le scénario se répète à chaque conseil national. Nicolas Sarkozy veut en faire un évènement, ses rivaux le banalisent. Il veut afficher l'unité du parti derrière lui, ses concurrents prennent un malin plaisir à écorner la belle photo de famille.En cause : le projet du parti qui va être adopté, fruit de nombreuses conventions thématiques. "Le projet du Président du parti" corrigent les candidats à la primaire. "Un programme Canada Dry, pour un juppéiste. Ça a le goût et le couleur du projet des Républicains, mais c'est bien le projet de Sarko."

 Pas question de se sentir engagé par ce programme pour ses rivaux, ce serait un chèque en blanc pour le patron du parti. Alors que le projet, c'est l'ADN de chaque candidat, ce qui lui permet de se différencier des autres.

Bruno Le Maire sèche donc le rendez-vous, Alain Juppé passera en coup de vent mais ne participera pas au vote, Hervé Mariton votera même contre le projet... Quant à François Fillon, il prononcera bien un discours, tout comme Jean-François Copé, pour mieux se démarquer de la ligne sarkozyste.

Alain Juppé, maire de Bordeaux, candidat à la primaire à droite, ne participera pas au vote
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.