LREM : le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire sur l'origine de 144 000 euros de dons

La Commission des comptes de campagne n'a pas réussi à identifier l'origine de certains dons perçus en 2017 par chèques, virements ou paiements électroniques.

Photo prise au quartier général de La République en marche à Paris le 18 juin 2017 (illustration).
Photo prise au quartier général de La République en marche à Paris le 18 juin 2017 (illustration). (BERTRAND GUAY / AFP)

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire, mardi 20 novembre, sur l'origine de 144 000 euros de dons au mouvement La République en marche (LREM) effectués en 2017, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1.

Cette enquête est ouverte après un signalement de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP).

Enquête confiée à l'Office anticorruption

La CNCCFP a dénoncé au parquet de Paris des faits susceptibles de constituer une infraction à la législation sur la transparence de la vie publique, le 12 novembre, à la suite du contrôle des justificatifs de recettes transmis par l'association du financement du parti LREM.

La Commission n'a pas réussi à identifier l'origine de certains dons perçus en 2017 par chèques, virements ou paiements électroniques pour un montant total de 144 000 euros. L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

LREM souhaite coopérer

"Nous prenons acte sereinement de cette décision", a déclaré La République en marche. "La République en marche fournira évidemment toutes les informations aux enquêteurs afin de lever tous les éventuels soupçons", a assuré le parti de la majorité.

La République en marche dit avoir "découvert par voie de presse la décision du parquet" d'ouvrir cette enquête.