La gauche aide la droite à organiser sa primaire

Certaines villes de gauche mettent gratuitement des bureaux de vote à disposition des Républicains.

(En 2011, Anne Hidalgo avait fait payer la primaire aux socialistes © YAGHOBZADEH RAFAEL/SIPA)

 Bernard Cazeneuve s’est carrément fendu d’une circulaire pour demander aux préfets de tout mettre en oeuvre pour que les primaires des différents partis se déroulent au mieux. Thierry Solère salue le "fair play" du ministre de l’Intérieur. L’organisateur de la primaire de la droite et du centre a constaté que les préfets ont passé le message à tous les maires de France. Résultat : certaines villes de droite mais aussi de gauche mettront gratuitement des salles à disposition du parti Les Républicains pour organiser les deux tours de la primaire les 20 et 27 novembre prochain. C’est le cas de Nanterre par exemple dans les Hauts-de-Seine. A Paris en revanche, ça sera payant, et la facture sera salée car il y a beaucoup de bureaux prévus, 313 en tout. Anne Hidalgo a déjà fait l’addition : 350 000 euros les deux tours. Rien de choquant pour Thierry Solère : "En 2011 quand elle était première adjointe elle avait fait voter une délibération pour faire payer la primaire aux socialistes. A l’époque le PS avait dû débourser 280.000 euros pour organiser sa primaire dans la capitale.