Cet article date de plus d'onze ans.

L'UMP sans Sarkozy veut rester unie

Le président sortant a réuni pendant trois quarts d'heure environ les ténors de l'UMP pour les exhorter à l'unité en vue des élections législatives. Il a confirmé son éloignement de la vie politique. Le parti majoritaire a ensuite réuni son bureau politique dans l'après-midi.
Article rédigé par Gérald Roux
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

Au lendemain de sa défaite à l'élection présidentielle, lors d'une réunion à l'Elysée, Nicolas Sarkozy a encouragé ses troupes à l'unité en vue des élections législatives, les 10 et 17 juin.

Vers la sortie de la vie politique 

Il a réaffirmé qu'il ne solliciterait pas de mandat électif. "Il n'aura pas de bureau à l'UMP" , a confié un des participants, avant d'ajouter qu'il s'agissait d'"une réunion émouvante" . Nicolas  Sarkozy était "serein et digne. Il a insisté sur sa quiétude" et "sur le fait qu'il était heureux". "Après le 15 mai (passation de pouvoir avec François Hollande, ndlr), il se retrouvera en famille pour se reposer et prendra à la rentrée des décisions personnelles" , a ajouté cette source.

Une vingtaine de ministres et responsables de l'UMP étaient présents  à l'Elysée. Parmi eux, le Premier ministre François Fillon, le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, les ministres Xavier Bertrand, François Baroin, Valérie Pécresse, Bruno Le Maire et Claude Guéant, l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

L'UMP veut rester unie

Le bureau politique de l'UMP s'est ensuite réuni autour de Jean-François Copé. "Tous autant que nous sommes dans le bureau politique, dans l'unanimité, nous avons réaffirmé notre attachement à la cohésion, à la solidité et au rassemblement total de notre famille politique" , a déclaré le secrétaire général de l'UMP.

Jean-François Copé a confirmé la mise en place d'un "comité stratégique de campagne" pour mener la bataille des législatives. Cette structure sera chargée de mener collégialement la campagne des législatives et d'éviter ainsi toute querelle des chefs. Elle comprendra, outre M. Copé, M. Fillon, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin, Xavier Bertrand et Patrick Devedjian, et l'équipe dirigeante du parti, dont Michèle Alliot-Marie, Brice Hortefeux, Jean-Claude Gaudin ou encore Bernard Accoyer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.