Cet article date de plus de douze ans.

L'UMP a affirmé, lundi, que "rien n'est joué pour le second tour des régionales"

"Avec un abstentionniste sur deux, il est impossible de tirer des leçons nationales ou régionales de ce scrutin", a estimé lundi la tête de liste en Ile-de-France, Valérie Pécresse.Le premier ministre François Fillon a dit lundi sa conviction "qu'une nouvelle page de cette élection allait s'ouvrir avec le second tour".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Xavier Bertrand tirant le bilan du premier tour des régionales le 14 mars 2010 (AFP - Jacques DEMARTHON)

"Avec un abstentionniste sur deux, il est impossible de tirer des leçons nationales ou régionales de ce scrutin", a estimé lundi la tête de liste en Ile-de-France, Valérie Pécresse.

Le premier ministre François Fillon a dit lundi sa conviction "qu'une nouvelle page de cette élection allait s'ouvrir avec le second tour".

"La faible participation ne permet pas de tirer un enseignement national de ce scrutin. Contrairement à tous les pronostics, rien n'est donc joué pour le second tour dans de nombreuses régions", avait déjà déclaré François Fillon dimanche soir. Il a donc demandé "à tous les électeurs de la majorité présidentielle de se mobiliser" pour le scrutin de dimanche prochain.

L'UMP a affirmé, lundi, que "rien n'est joué pour le second tour des régionales ", et a tendu la main aux centristes qui ont déserté le MoDem, aux électeurs de droite qui ont voté FN au 1er tour et aux écologistes "qui ne veulent pas d'alliance avec le PS". Le message délivré par le porte-parole Frédéric Lefebvre c'est que "tout est possible" le 21 mars. "Nous sommes plus combattifs que jamais", a-t-il dit.

De son côté, le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, espère qu'il existe "des réserves de voix au centre et à droite pour faire la différence". "Quand vous votez Europe écologie au 1er tour, vous n'êtes pas condamné à voter à gauche au second tour. Si vous êtes électeur du Front national et que vous voulez à nouveau voter FN au second tour, vous permettez au parti socialiste de rester à la tête des régions", a jugé Xavier Bertrand lundi sur France 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.