Cet article date de plus de six ans.

L'élection présidentielle tunisienne peine à mobiliser les jeunes

Après une forte abstention au premier tour, les jeunes Tunisiens iront-ils voter pour le second tour de l'élection présidentielle ? A la veille du scrutin, leur participation ne semble pas assurée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les Tunisiens ont été plus de 3 millions à s'exprimer lors du premier tour de l'élection présidentielle. © MaxPPP)

Le second tour de la présidentielle en Tunisie se déroulera dimanche. Il opposera Beji Caïd Essebsi, âgé de 88 ans, et l'actuel président Moncef Marzouki.  Au premier tour, les Tunisiens ne se sont pas pressés dans les bureaux de vote. Un peu plus de trois millions d'électeurs ont voté, sur un corps électoral estimé à 7,5 millions de personnes. 

Selon les observateurs, les jeunes ont été particulièrement peu mobilisés lors de ce scrutin, même si pour l'instant aucun chiffre officiel n'est publié. Et  les témoignages vont dans le sens d'une désillusion envers la politique et l'esprit de la révolution. Rima Roussi, syndicaliste de 22 ans, cochera les deux cases du bulletin, pour l'invalider. Car aucun candidat ne lui convient et l'élection probable de Beji Caïd Essebsi représente pour elle le retour de l'ancien régime : "A quoi sert une révolution si c'est pour reprendre à l'étape zéro ? Ca fait mal au cœur, après trois ans de révolution, de revenir dans le même système", confie-t-elle au micro  France info de Thibaut Cavaillès.

 

Moujahed Jarboui, photographe, a choisi lui de voter par défaut, pour exercer un droit longtemps bafoué, malgré sa déception : "Ça ne répond pas vraiment à mes convictions, mais on n'a pas vraiment le choix. J'aurais aimé voter pour un jeune, proche de moi, qui reflète plus l'image de la révolution. Mais je pense que ça se construit, les partis répondront peut-être à mes attentes", explique-t-il.

Le 23 novembre, Essebsi a obtenu 39,4% des suffrages contre 33,4% à Marzouki, soit moins de 200.000 voix d'écart. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.