L'Algérie a exprimé des protestations contre une affiche du Front National aux élections régionales en France

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a estimé lundi que "c'est à l'Etat français de prendre les dispositions qui s'imposent lorsque des symboles de pays étrangers sont mis à genoux".De son côté le Quai d'Orsay déplore "avec force, l'usage indigne et dégradant d'un drapeau national à des fins électoralistes".

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci - 07/12/09
Le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci - 07/12/09 (AFP Nicholas Kamm)

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a estimé lundi que "c'est à l'Etat français de prendre les dispositions qui s'imposent lorsque des symboles de pays étrangers sont mis à genoux".

De son côté le Quai d'Orsay déplore "avec force, l'usage indigne et dégradant d'un drapeau national à des fins électoralistes".

L'affiche du parti de Jean-Marie Le Pen représente une femme intégralement voilée à côté d'une carte de France recouverte du drapeau algérien sur laquelle se dressent des minarets en forme de missiles, avec en titre "non à l'islamisme".

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero, a rappelé que la justice a été saisie par la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) pour réclamer l'arrêt de cette campagne d'affichage.par le tribunal de grande instance de Marseille. "Il ne nous appartient évidemment pas de commenter une décision de justice", a-t-il dit. Deux autres organisations, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) et SOS Racisme, ont également introduit des actions judiciaires contre cette campagne d'affichage.

De leur côté, Marine Le Pen et le Front national ont invité mardi le gouvernement algérien à ne pas interférer dans la campagne des élections régionales françaises. "Sommes-nous oui ou non libres et souverains ou sommes-nous à la botte des ordres du gouvernement algérien ?", a déclaré Marine le Pen mardi sur France Info. Le Front national affirme que le dessin de la France recouverte du drapeau algérien est "purement et simplement une reprise de celui figurant sur les tee-shirts portés par de très nombreux jeunes français de 'papier' et sous lequel figure le mot Algérie."