REPLAY. Revivez l'émission "Vous avez la parole" avec Jean Castex sur les thèmes du Covid-19, de la crise économique et de la sécurité

Le Premier ministre a fait face aux maires de quatre grandes villes, et répondu à des Français présents en plateau ou dans les locaux du "Dauphiné libéré" à Grenoble.

Ce qu'il faut savoir

Le Premier ministre Jean Castex était le premier invité de la nouvelle saison de l'émission "Vous avez la parole", jeudi 24 septembre à 20h45 sur France 2. Covid-19, emploi, sécurité... Ce passage fait pour lui l'office d'un premier grand oral dans un programme de grande écoute.

Après avoir évoqué la pandémie de coronavirus, Jean Castex était interrogé sur les questions de sécurité. Face au maire de Béziers Robert Ménard, il a affirmé que le gouvernement avait "l'intention d'adopter des dispositions pour renforcer les pouvoirs de la police municipale et pour qu'elle travaille encore plus avec la police nationale et la gendarmerie nationale." Il a également annoncé que le budget de la justice augmenterait de 8% en 2021.

 Nouvelles aides pour les restaurants fermés. L'aide du fonds de solidarité destinée à ces établissements va "augmenter", a-t-il annoncé, "pour couvrir [leurs] charges fixes à hauteur de 10 000 euros pendant la période où [ils seront fermés]". Les restaurants seront également exonérés des charges sociales correspondant à cette période, et pourront bénéficier du chômage partiel.

Castex alerte sur la situation épidémique. "Si nous n'agissons pas, et nous allons agir, on pourrait se retrouver dans une situation proche de celle qu'on a connue au printemps", a-t-il prévenu. Ca pourrait vouloir dire reconfinement." 

Des échanges avec des maires de quatre villes. Le Premier ministre a débattu sur le thème de la montée de l'insécurité avec les maires de Bordeaux, Pierre Hurmic (EELV), de Béziers, Robert Ménard (sans étiquette), de Nantes, Johanna Rolland (PS) et de Cannes, David Lisnard (LR). Il a notamment annoncé un augmentation de 8% du budget de la justice en 2021, et promis d'élargir les pouvoirs de la police municipale.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CASTEX

00h05 : Mais pas question de se quitter avant de faire un dernier point sur l'actualité :

• Fermeture des piscines, hausse du budget de la Justice... En pleine reprise de l'épidémie de Covid-19, le chef du gouvernement a fait plusieurs annonces lors de son passage dans l'émission "Vous avez la parole" de France 2. Retrouvez les huit séquences à retenir de son interview.

• La France a enregistré 16 096 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, du jamais vu depuis le début de l'épidémie. S'il est impossible de comparer ce chiffre à ceux du printemps, quand les tests étaient moins répandus, ce record témoigne de l'essor de l'épidémie depuis cet été.

• La fronde s'organise dans la métropole d'Aix-Marseille. Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur déposera demain un référé-liberté contre les nouvelles restrictions annoncées par le gouvernement hier dans cette zone.


Le procès des attentats de janvier 2015 reprendra demain dès 9h30. Les audiences avaient été suspendues en début d'après-midi car l'un des accusés était soupçonné d'avoir contracté le Covid-19. Il a finalement été testé négatif.

23h56 : Petite précision sur la jauge autorisée lors du tournoi de Roland Garros. Sur le plateau de France 2, Jean Castex a annoncé qu'elle serait de 1 000 personnes, spectateurs et accrédites compris. Mais les services de Matignon ont ensuite précisé à l'AFP que les personnes accréditées (organisateurs, joueurs, staff, journalistes, etc.), "soumises à un protocole spécifique", n'étaient pas comptabilisées parmi le millier de personnes autorisées par jour.

23h10 : "C'est assez inadmissible de la part d'un grand responsable national d'imaginer que les élus jouent avec une épidémie. Il n'était pas encore Premier ministre que nous étions déjà au front."

Les propos du Premier ministre qui a estimé ce soir sur France que "l'on ne joue pas avec une épidémie" ne passent pas pour le vice-président de la métropole d'Aix-Marseille. Au micro de franceinfo, Georges Cristiani dit attendre "de l'Etat qu'il nous règle le problème des tests, des lits en réanimations et d'embauche dans les hostos", plutôt que "de donner des grandes leçons".

23h02 : Alors qu'il a déposé un référé contre la décision de fermer cafés et restaurants à Marseille, Renaud Muselier salue la prestation de Jean Castex dans l'émission "Vous avez la parole".

22h53 : L'interview de Jean Castex est désormais terminée. Restez sur France 2 si vous souhaitez suivre le débrief avec notamment Nathalie Saint Criq, journaliste politique de France Télévisions, et Brice Teinturier, directeur de l'institut de sondages Ipsos.

22h59 : La journaliste Laurence Ferrari s'étonne de la présence d'un aréopage de ministres dans les gradins de l'émission.

23h46 : David Lisnard, le maire de Cannes, fait part de sa frustration après l'émission.

22h49 : Interrogé sur les fameuses "tenues républicaines", Jean Castex a botté en touche en bon rugbyman qu'il est.




22h48 : "Je les trouve toutes les deux magnifiques et républicaines", a estimé le Premier ministre, face à deux représentations de Marianne dévêtue. Il s'est cependant gardé de clairement définir ce qu'est une tenue républicaine.

22h42 : Bonjour Je ne comprends pas pourquoi on veut donner des pouvoirs supplémentaires à la police municipale pour moi il ne doit y avoir que police nationale ou la gendarmerie de s'occuper des problèmes de sécurité.À Grenoble les policiers municipaux se prennent pour ce qu'il ne sont pas. L'Etat doit mettre en place des moyens humains formés et rentrer dans le vifs des quartiers à problème

22h39 : "La France n'a pas besoin d'être fracturée, elle a besoin d'être réconciliée", lance Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, en réponse aux propos du maire de Béziers Robert Ménard sur l'insécurité.

22h38 : Sur les réseaux sociaux, beaucoup de gens réagissent au fait qu'Olivier Véran a répondu à une question avec son masque, sans l'enlever, et qu'on l'a très bien compris.

22h36 : Bonsoir, je suis membre du conseil citoyen de nimes ouest.Le manque de moyen est encore plus vrai dans les quartier. 4 Fusillades depuis 2015 et pas une arrestation. Nous somme en plein ANRU 2 on parle beacouos de revalorisation urbaine mais pas de sécurité pas de prévention pour prevenir la délinquance. Esperant que les annonces de M DARMANIN faite au Maire de Nimes soit suivi des actes.

22h36 : Dans les commentaires, @Jawed F réagit au débat sur la sécurité dans les villes, et particulièrement le manque de moyens des communes.

22h36 : "L"intention du gouvernement est de travailler avec les communes sur le sujet de la sécurité. Il faut renvoyer le plus de policiers auprès des populations."

22h34 : "Dans les quartiers, on n'a jamais mis autant d'argent", estime le maire DVD de Béziers. Robert Ménard. "Comment se fait-il que dans ces quartiers où on a mis beaucoup d'argent (...) il y a de la délinquance ?", ajoute-t-il.

22h30 : Sébastien Chenu est un député RN, Guillaume Lacroix est président du parti radical de gauche.

22h28 : Eric Dupond-Moretti a répondu au maire de Cannes David Lisnard sur les chiffres d'exécution des peines.




22h27 : On laisse les écoles ouvertes et on interdit aux jeunes de pratiquer leur sport ... ou est la cohérence !!!

22h27 : Le président de la Fédération française de natation s'insurge sur Twitter sur l'annonce de la fermeture des piscines en zone d'alerte renforcée.

22h27 : "Je vous demande, messieurs dames, de bien comprendre que lorsque, lorsque je donne des chiffres, etc. Derrière, je veux donner des moyens pour que cette justice soit plus efficace, plus rapide", répond Jean Castex à Bruno Perez.

22h28 : "Vous allez mettre des hommes en plus (...) Mais c'est pas en mettant de l'argent, il faut serrer la vis. Quand un délinquant commet une connerie, il faut qu'il la paye. Vous parlez beaucoup, mais il n'y a pas d'actes. Les hommes c'est bien, mais les punitions, c'est pas mieux ?", lance au Premier ministre Bruno Perez, père d'Adrien Perez, mortellement poignardé en 2018 au cours d'une rixe à la sortie d'une discothèque.

22h25 : @Ligérard91 Le premier ministre n'a pas précisé la part de la somme affectée au pénitentiaire et au judiciaire, mais il est vrai que l'augmentation du budget du ministère de la Justice dans un passé récent a été cannibalisée par le pénitentiaire, ce qu'on déploré les syndicats de magistrats ces derniers jours.

22h25 : Comment se fait la répartition de cet argent entre le judiciaire et le pénitentiaire. Car si l'essentiel de la somme va à la construction de prisons alors on ne résout pas la clochardisation galopante de notre justice.

22h22 : Je vous donne rendez-vous sur le terrain. Nous allons dégager des moyens pour la justice (...) pour faire reculer la violence", lance Jean Castex au maire de Cannes.

22h20 : "La justice n'intervient que quand elle a les premières alertes d'une délinquance. Elle n'intervient pas avant", rétorque le ministre de la Justice au maire de Cannes.

22h17 : Pour énormément d'observateurs, l'aveu de Jean Castex signe l'arrêt de mort de l'appli StopCovid. Des spécialistes politiques et du numérique sont unanimes.

22h17 : "Vous êtes à la tête d'un exécutif qui n'exécute pas", lance David Lisnard, le maire de Cannes.

22h14 : On voit en arrière-plan Eric Dupond-Moretti qui fait "non" de la tête face aux arguments de Robert Ménard, le maire DVD de Béziers.

22h14 : "Nous avons l'intention d'adopter des dispositions pour renforcer les pouvoirs de la police municipale et pour qu'elle travaille encore plus avec la police nationale et la gendarmerie nationale."

Jean Castex répond au maire de Béziers, Robert Ménard, qui demande plus de pouvoirs pour les policiers municipaux.

22h06 : Marie, épouse de policier et membre de l'association Femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC), souhaite alerter Jean Castex sur la dégradation des conditions de travail des forces de l'ordre.

22h06 : Une séquence forte de l'émission, l'émotion de Jean Castex face à la détresse de Patricia Perez.




22h04 : Notez au passage que le premier ministre a annoncé le huis clos pour Roland-Garros, puisque si on additionne les joueurs, les personnels et les journalistes, on dépasse ce chiffre. "Nous appliquerons à Roland-Garros les mêmes règles qu'ailleurs." Il a laissé aux organisateurs la responsabilité du maintien de la compétition.

22h05 : "Nous allons augmenter le budget de la justice de 8% en 2021. C'est du jamais vu", annonce Jean Castex. Cette hausse sera intégrée à la loi de finances de 2021 qui sera présentée lundi.

22h00 : "Je m'incline à la mémoire de votre fils. En tant que Premier ministre, il m'appartient d'agir car ce que vous avez vécu, trop de gens l'ont vécu."

Le Premier ministre s'adresse à Patricia Perez dont le fils, Adrien Perez, a été mortellement poignardé en 2018 au cours d'une rixe à la sortie d'une discothèque.

21h57 : Robert Ménard n'est plus membre du RN, et n'a pas concurru sous ses couleurs lors des dernières municipales. S'il y a une proximité entre le parti et le maire de Béziers, il n'en fait techniquement pas partie.

21h57 : Pourquoi ne mettez vous pas l'appartenance politique de M Menard, on vous l'interdit.

21h56 : Pour l'instant, c'est l'aveu de Jean Castex sur le fait qu'il n'a pas installé l'appli StopCovid sur son téléphone qui retient l'attention. Le patron des députés LR Damien Abad s'en étonne sur Twitter.