Cet article date de plus de huit ans.

Inquiétudes autour de l'endettement de la France

Selon le quotidien Le Figaro de ce mardi matin, le taux d'endettement de la France fin 2014 sera supérieur aux prévisions données par le gouvernement à la Commission européenne. Il se monterait à 95%, soit 1.950 milliards d'euros. Les plans de soutien à la zone euro ont pesé plus lourd que prévu et se conjuguent avec le déficit public.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Catherine Grain Radio France)

Pour rembourser la dette qui pèsera sur la France fin 2014, il faudrait que chaque Français débourse 30.000 euros, croit savoir le quotidien Le Figaro  mardi matin. Selon les informations du journal, la dette publique du pays sera plus importante que ne l'espérait le gouvernement : 95,1% du PIB, soit environ 1.950 milliards d'euros. Au printemps dernier, les autorités françaises avaient transmis des prévisions légèrement inférieures à la Commission européenne dans le cadre du programme de stabilité : 94,3% "seulement".

Si le déficit public constitue l'écrasante majorité de cette dette publique - qui n'est pas la plus importante d'Europe, l'Italie, par exemple, est à 132 % de son PIB - les programmes de soutien à la zone euro lui ont infligé quelques milliards supplémentaires. Pour la France, le coût de ces plans a atteint 48 milliards d'euros en 2012 et devrait atteindre 62,5 milliards fin 2013, puis 68,7 milliards fin 2014. Sans le soutien à la zone euro, la dette atteindrait 91,8% du PIB à fin 2014, écrit le quotidien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.