Cet article date de plus de deux ans.

Pensant citer l'historien et résistant Marc Bloch, Benjamin Griveaux cite l'écrivain nationaliste Charles Maurras

Publié Mis à jour
Intégrer la vidéo Benjamin Griveaux "Le pays légal doit rencontrer le pays réel" Lecture auto ON OFF
Article rédigé par
Radio France

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux avait voulu expliquer la volonté d'Emmanuel Macron d'envoyer des ministres sur le terrain avec leurs directeurs d'administration centrale, opposant "pays légal" et "pays réel", théorisés par Charles Maurras, écrivain d'extrême-droite du début du 20e siècle.

"C'est le pays légal qui rencontre le pays réel, pour reprendre les propos de Marc Bloch il y a bien longtemps", a lancé jeudi 15 novembre matin sur France Inter le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. Il a voulu expliquer la volonté d'Emmanuel Macron d'envoyer des ministres sur le terrain avec leurs directeurs d'administration centrale "qui parfois ont une vision un peu parisienne, un peu jacobine de ce qui se fait en région".

"Pays légal" vs "pays réel"

Sauf que les deux concepts de "pays légal" et "pays réel" ont été théorisés par Charles Maurras, écrivain d'extrême-droite du début du 20e siècle, comme le rappelle Thomas Snégaroff, historien de franceinfo. Charles Maurras, penseur royaliste et antisémite aimait opposer ces deux concepts dans une critique antirépublicaine, le "pays légal" faisant référence aux "quatre états confédérés" définis par Maurras comme l'association "des protestants, juifs, francs-maçons et métèques", qui confisquaient, selon lui, le pouvoir au peuple qui constituait le "pays réel".

"Pas réveillé ce matin, je ne comprends pas comment j'ai pu commettre une telle erreur", a écrit le porte-parole du gouvernement sur Twitter. "Mais j'invite chacun (et moi le premier !) à relire L'étrange défaite de Marc Bloch. Ses leçons restent malheureusement très actuelles." "L'erreur est humaine", a-t-il ajouté en accolant à son message le hashtag #CiteCommeGriveaux, déjà utilisé par de nombreux internautes pour railler son lapsus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Edouard Philippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.