François Fillon : que penser de sa charge contre l'Élysée?

C'est une stratégie jusqu'au-boutiste, un peu désespérée, presque romanesque, mais cohérente avec l'axe de défense choisi par le candidat depuis le début de ses affaires. Explications de Nathalie Saint-Cricq.

Cette vidéo n'est plus disponible

En évoquant une machination, un cabinet noir, François Fillon essaye de remobiliser le noyau dur de ses troupes. Il veut galvaniser les militants en faisant feu sur l'ennemi, ici, le chef de l'État. "Souvent dans l'art de la guerre, la meilleure arme de défense c'est l'attaque", estime en plateau Nathalie Saint-Cricq.

30 jours avant l'élection

L'élection présidentielle de 2017 était réputée comme imperdable pour le candidat Les Républicains. Mais depuis les affaires qui frappent l'ancien Premier ministre, ce dernier stagne à 18% dans les sondages avec une dynamique à la baisse. À cela, il faut ajouter un entourage qui fait semblant d'y croire encore, mais qui fait campagne à reculons. Il est donc impossible pour François Fillon de choisir une riposte graduée. Il sait qu'il ne lui reste que quelques jours pour inverser la tendance. En choisissant de se maintenir, il doit foncer tête baissée, au risque de mener son camp à la déroute.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon ajuste son costume, le 9 novembre 2014, sur le plateau de TF1, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
François Fillon ajuste son costume, le 9 novembre 2014, sur le plateau de TF1, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)