Cet article date de plus de cinq ans.

FN : trois jours de séminaire pour ne pas faire la révolution

Réunion ce week-end à huis clos d'un séminaire du Front national au country-club d'Etiolles dans l'Essonne. Une soixantaine de personnes en tout ont participé à ce colloque stratégique et politique autour de la présidente du parti Marine Le Pen. Ce ne sera pas la révolution.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le séminaire du FN était présidé par Marine Le Pen © maxPPP)

La forme plus que le fond, pas de changement de ligne, pas de changement de nom. Ce dernier sujet notamment n'est pas apparu comme essentiel et urgent pour de nombreux participants à ce séminaire du Front national où l'économie et la stratégie ont occupé une place centrale. La souveraineté économique et monétaire a été réaffirmée mais devra être mieux expliquée. Une attention plus grande sera portée à l'avenir aux PME-PMI à la communication aussi. Il faut rassurer l'électeur, faire davantage de pédagogie, améliorer l'image du parti et le mettre en ordre de marche pour la présidentielle.

Explications de David Rachline, sénateur-maire FN de Fréjus : "Ça veut dire avoir une organisation performante, des fédérations au point, exercer un contrôle sur le travail qui peut être effectué, ajouter de la performance, d'améliorer notre capacité à convaincre." 

Un parti mature et uni qui accepte en son sein les débats : voilà l'image que le FN voudrait que l'on retienne de ce séminaire dans les médias qui pendant trois jours dans l'Essonne étaient persona non grata.

A LIRE AUSSI ►►► Bruno Gollnisch "pas favorable" au changement de nom du Front national

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.